Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Tremble Netflix, France Télévisions veut te concurrencer

La PDG de France Télévisions, Delphine Ernotte, a précisé ses ambitions en matière de plate-forme de diffusion de programme. Elle vise haut : il s'agit de concurrencer les géants mondiaux comme Netflix, Amazon ou Youtube. Et il ne s'agit pas d'une idée en l'air mais de l'avenir des recettes de la télévision. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Tremble Netflix, France Télévisions veut te concurrencer
Tremble Netflix, France Télévisions veut te concurrencer © Ro_buk - Flickr - C.C.

"Vous aimez Vidocq ? Vous pourriez aimer les brigades du Tigre", "Vous êtes fan de Plus belle la vie. Et si vous regardiez Le sang de la vigne ?". Telles seront peut-être les messages qui s’afficheront sur votre écran prochainement quand le Netflix à la française voulu par Delphine Ernotte, la PDG de France Télévisions, apparaitra.

 

Dans un entretien au Figaro du 29 octobre, la nouvelle dirigeante du groupe public précise  sa vision de l’avenir de la télévision : "le modèle économique est en train de changer. Celui consistant à financer des programmes, les exposer et les rentabiliser par la publicité ne fonctionne plus car le marché publicitaire dérive largement Internet."  Et d’appeler à une réinvention du modèle, s’appuyant sur une conviction : "la valeur proviendra de la qualité des programmes."

 

Une concurrence prestigieuse 

C’est dans cette démarche que s’inscrit l’idée d’une plate-forme consacrée aux œuvres françaises, qu’il s’agisse de fictions, de reportages ou de programmes jeunesses. Pour Delphine Ernotte, cela suppose de rassembler ses éléments sur un même lieu. "France Télévisions qui finance 50 % de la création audiovisuelle, soit 400 millions d’euros et l’INA (Institut national de l’audiovisuel, ndlr) qui dispose de sa plateforme de SVOD devront être les moteurs de cette initiative."

 

Les autres producteurs privés devraient pouvoir y apporter aussi leurs contenus s’ils le souhaitent. Sauf qu’on imagine mal des groupes comme TF1 ou M6, qui ont leurs propres services de vidéos à la demande sur le net, laisser un service public les exploiter. Mais il en faut plus pour décourager Delphine Ernotte : "ce sera un concurrent des Netflix, Youtube ou Amazon." Comme ces glorieux modèles made in USA, la PDG de France Télévisions promet un accès illimité et permanent à l’ensemble des œuvres de création française, via des offres gratuites ou payantes.

 

Prudente, elle se refuse à chiffrer les retombées financières, notamment à court terme. A moyen terme cependant, elle est persuadée que "cette plateforme deviendra un élément central du financement de la télévision. C’est le modèle économique de la télévision de demain." Avec ou sans redevance ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

3 commentaires

lol
02/11/2015 11h20 - lol

Vous avez oublier de préciser que netflix auras toujours plusieurs gros avantage comparé au service VOD français - Bénéficier d'un catalogue privilégier en particulier sur les films/series américain netflix étant en contact direct avec les représentants comparé a des production français qui eux n'ont pas autant de succès je peux déjà vous cité sur les doigts de mes main le nombre de films français que j'aime. Oo - La particularité de pouvoir utilisé un compte pour 4 personnes différentes ( même hors domicile ) ce qui peux êtres très avantageux si vous payer entre amis ( 12/4 3euro le streaming par mois ) comparait au prix des vod français actuel il y a pas photo - producteur de serie pour conclure il faudrais que les plus gros groupe français ( M6 TF1 etc ) se tienne la mains justement pour pouvoir arrivé a concurrence netflix et il faudrais qu'il joue serré sur le prix du service et le temps de mise en lignes des nouveauté quelque sois l'origine de la serie ou films ( exemple actuellement netflix a under the dome jusqu’à la saison 2 alors actuellement la saison 3 et déjà entrain d’être diffusé sur certaines chaines française )

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Lecteur
31/10/2015 14h56 - Lecteur

Jouer les gros bras alors que l'on est incapable de créer un service comme a su le faire notamment Netflix relève l'incompétence des concernés !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Yannick
31/10/2015 10h04 - Yannick

Enfin ! La TV française se décide à passer au XXIe siècle : il était temps !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale