Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Tribune] Recourir à des solutions digitales intelligentes pour réduire l’impact environnemental des opérations retail

Tribune Comment les innovations technologiques changent-elles notre manière de faire les courses, et comment les retailers peuvent-ils engager leurs clients dans une voie durable ? En un mot : "dématérialisation". Par Christine Abrego, Country Manager France de Stocard.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Tribune] Recourir à des solutions digitales intelligentes pour réduire l’impact environnemental des opérations retail
[Tribune] Recourir à des solutions digitales intelligentes pour réduire l’impact environnemental des opérations retail © Pixabay / sabinevanerp

Le développement durable et la façon dont nous pouvons réduire les dommages que nous causons à la planète sont des sujets très largement discutés. Dans le plus récent rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), les meilleurs scientifiques en la matière ont conclu que nous n’avions plus qu’une douzaine d’années pour tenter de limiter le réchauffement global à une hausse de 1,5°C. Si cet objectif n’était pas atteint, les risques de chaleurs et sécheresses extrêmes, inondations et pauvreté augmenteraient significativement pour des centaines de millions de personnes à travers le monde. Le secteur du retail peut déjà agir à son échelle.

 

Dématérialiser POUR LUTTER CONTRE L'usage du PLASTIQUE
Cette industrie est l’un des plus grands employeurs du pays, elle est donc vitale pour notre succès et prospérité dans le futur. Par conséquent, il est important de commencer à penser à des solutions pour réduire notre empreinte carbone et minimiser l’impact que l’industrie — et les activités marketing associées — ont sur l’environnement. L’abandon progressif des sacs à usage unique arrive tard, bien qu’il soit essentiel pour réduire les effets désastreux du plastique dans nos voies navigables et nos océans. Au cours de la dernière décennie, plus de 1,2 milliard de ces sachets en plastique ont terminé dans la nature, causant des dommages dramatiques à la faune et la flore.

Réduire la quantité d’emballages en plastique pour les remplacer par du carton et des matériaux recyclables est, par exemple, une bonne option pour éliminer le gâchis. Des applications comme Stocard peuvent également contribuer à réduire les millions de cartes de fidélité en plastique que la majorité des retailers utilisent toujours pour identifier leurs clients. Stocard permet à ses utilisateurs de digitaliser toutes leurs cartes de fidélités en une seule app, et peut également leur rappeler d’utiliser ces cartes lorsqu’ils se trouvent près de leurs magasins préférés. Cela supprime la production et l’envoi de morceaux de plastiques, souvent perdus ou oubliés, ainsi que les émissions associées. Des retailers innovants, tels que le français Decathlon l’a fait aux Pays Bas ou en Australie, ont ainsi complètement mis au placard les cartes de fidélité et envoient aux clients qui s’inscrivent à leur programme un email avec un lien pour ajouter directement leur carte digitalisée sur une application.

 

UNE BASCULE DE L'INVESTISSEMENT DU PAPIER vers le DIGITAL

Le ticket de caisse en papier est un autre aspect de l’expérience retail qui ne demande qu’à être transformé. Des enseignes telles que Promod, Etam, Uniqlo ou encore Gap, misent sur le ticket de caisse dématérialisé qui arrive directement dans nos boîtes mail. C’est non seulement très pratique pour le client (pas de risque de perte ou d’encre qui s’efface avec le temps), mais aussi pour le retailer qui a la possibilité d’inclure des informations de garantie, des offres  spéciales, le manuel d’utilisation et les politiques de retour. Et surtout, les tickets de caisse digitaux soulagent aussi les coûts importants associés aux tickets traditionnels pour l’environnement et la santé publique.

 

Suivant leurs stratégies de campagne marketing, la plupart des grands retailers distribuent encore à ce jour des millions de catalogues en papier dans nos boîtes aux lettre chaque semaine. Nombre de ces flyers ne sont jamais lus et directement jetés (dans le bac de recyclage, espérons !), mais le fait est que les catalogues entraînent de l’engagement... et par conséquent des visites en magasin et des ventes. Chez Stocard, nous avons remarqué que les retailers sont de plus en plus conscient de l’impact négatif de l’impression et de la distribution de ces derniers, même si les dommages sont très difficiles à mesurer de manière précise. Nous observons une tendance générale de bascule de l’investissement d’une partie de ces campagnes papier vers des solutions digitales qui sont plus aisément mesurables, pointant l’effet de leurs campagnes mobiles en magasin et sur les ventes.


Pour résumer, les technologies digitales deviennent progressivement une ressource privilégiée à la fois pour les shoppers et les retailers, alors que nous devenons de plus en plus conscients des effets dévastateurs que nous avons sur notre planète. Quelques initiatives ont déjà été mises en place à l’heure actuelle, mais les recherches et les innovations continues sont nécessaires pour s’assurer que les retailers transforment leur activité afin qu’elles deviennent plus écologiques. Les clients sont de plus en plus regardants et critiques en ce qui concerne l’éthique et la durabilité de la production. Et cette tendance ne va aller qu’en s’accentuant au cours des prochaines années.

 

 

Christine Abrego, Country Manager France de Stocard.

 

 

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de l'Usine Digitale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Frédéric HALLONET
03/06/2019 09h01 - Frédéric HALLONET

Avant de dire que la dématérialisation des tickets de caisse est un plus pour l'environnement lorsqu'il est remplacé par des emails (potentiellement chargés d'images voire de pdf), il faut présenter un bilan carbone et énergétique complet, en pensant que les gens vont aussi garder ces éléments dans un cloud pendant des années. Je remercie d'avance les auteurs pour le complément.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale