Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Trois façons insolites de vendre des voitures

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo De la réalité virtuelle à la réalité augmentée en passant par un suprenant distributeur automatique, voici trois initiatives originales pour faciliter la vente de véhicules.

Trois façons insolites de vendre des voitures
Trois façons insolites de vendre des voitures © Capture d'écran vidéo YouTube

Se servir… au distributeur

Alibaba veut permettre aux consommateurs chinois d'acheter une voiture aussi simplement qu'une canette de soda. En décembre 2017, l'e-commerçant a présenté dans une vidéo un nouveau concept baptisé Tmall Auto Vending Machine.

Le scénario imaginé par l'entreprise débute depuis l'application mobile Taobao (éditée par Alibaba). L'utilisateur scanne n'importe quelle voiture qui lui plaît dans la rue. L'application identifie le véhicule, propose à l'utilisateur d'ajouter les options désirées (couleur, type de moteur, etc.), de renseigner ses informations personnelles et programme un test du véhicule. Un selfie permet de finaliser la réservation. Le jour de l'essai venu, le prospect doit se rendre devant le distributeur automatique géant. La reconnaissance faciale est utilisée pour débloquer la voiture réservée qui pourra être utilisée pendant trois jours. Lorsque le test est fini, l'utilisateur peut demander à essayer un autre modèle (dans la limite de cinq essais tous les deux mois) ou acheter le premier directement depuis l'application mobile Taobao.

Le géant de l'e-commerce entend déployer une douzaine de distributeurs de ce genre au cours de l'année 2018.

 

 

Découvrir le véhicule en réalité augmentée

En partenariat avec Accenture, le constructeur BMW a développé une application de réalité augmentée basée sur la technologie Tango de Google. Grâce aux capteurs, caméras et technologies à infrarouge, Tango confère au smartphone une véritable perception de son environnement en trois dimensions, explique Accenture. Résultat, l'expérience est bluffante de réalisme et de fluidité. Le dispositif, que la rédaction avait testé au Mobile World Congress de Barcelone en 2017, permet de visualiser en taille réelle la voiture (qui n'est pas présente physiquement en magasin) et de se déplacer autour. Il donne même le sentiment de pouvoir s'installer dans le véhicule pour mieux observer le tableau de bord ou encore apprécier l'espace disponible dans l'habitacle.

L'application conçue pour les modèles i3 et i8 est d'ores et déjà déployée dans certaines concessions. 

 

 

Faire un essai en réalité virtuelle 

Après une première phase de test lancée en 2015, Audi a déployé en août 2017 un dispositif de réalité virtuelle dans plusieurs de ses concessions en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne.

Celui-ci repose sur un casque Ocolus et a été développé en partenariat avec l'entreprise Zerolight pour toute la partie modélisation. En concession, les visiteurs ont ainsi la possibilité de configurer le véhicule de leur choix parmi plusieurs centaines de millions de modèles possibles. Le casque fixé sur la tête, ils peuvent ensuite expérimenter la conduite du véhicule dans différents environnements et dans différentes conditions météorologiques.

Pour les amateurs de détails techniques, la fonctionnalité "vision par rayonX" permet même de découvrir la structure de la carrosserie et ses composants techniques.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale