Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Tunnel biométrique, voiture-taxi autonome… Bienvenue dans l’aéroport du futur, à Dubaï

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A l’occasion du Gitex 2017, Dubaï Airports a présenté deux solutions intelligentes et connectées : un tunnel avec reconnaissance biométrique pour accélérer l’embarquement et une Tesla 100% autonome pour transporter les passagers à l’aéroport. Un complexe de centre de données modulaire (MDCC) est également prévu pour absorber la croissance exponentielle des données. Des projets qui s’intègrent dans le cadre du programme DXB Plus visant à accroitre (encore) les capacités de l’aéroport. 

Tunnel biométrique, voiture-taxi autonome… Bienvenue dans l’aéroport du futur, à Dubaï
Tunnel biométrique, voiture-taxi autonome… Bienvenue dans l’aéroport du futur, à Dubaï © Stéphanie Mundubeltz-Gendron

A l’approche de l’Expo universelle de 2020, Dubaï Airports se projette dans le futur. Objectif : fluidifier le trafic à l’aéroport et renforcer l’expérience utilisateur. Le nombre annuel de passagers devrait en effet passer de 83,6 millions en 2016 à 118 millions en 2025. Dans le cadre du programme DXB Plus, qui vise à utiliser l'innovation et la technologie pour augmenter la capacité du hub, deux projets futuristes pour faire de l’aéroport un hub connecté et intelligent étaient mis en scène sur le pavillon du General Directorate of Residence and Foreigners Affairs de Dubai (GDRFA) du Gitex 2017.
 

Un smart tunnel biométrique pour l’embarquement
 

Le premier projet, le smart tunnel, vise à accélérer l’embarquement à l’aéroport. Plus besoin de passeport ni de carte d’identité ! A l’entrée du tunnel, une caméra scanne l’iris du voyageur. Une fois dans le tunnel, une seconde caméra scanne le visage. "Ces deux étapes, l’eye-scan et la reconnaissance faciale, nous permettent de prouver qu’il s’agit de la même personne", commente un porte-parole de la GDRFA, interrogé par L’Usine Digitale. D’ailleurs, impossible de faire passer quelqu’un d’autre à sa place.  Au sol, des capteurs sont incrustés pour éviter que les personnes ne rebroussent chemin et ainsi sécuriser le système de contrôle. La lumière passe du rouge au vert au fil du passage de la personne.  

 

La procédure dure 15 secondes seulement. Autant dire que cela permettrait de fluidifier l’accès à bord. Si le tunnel présenté sur le salon n’est qu’un prototype, des tests au sein du terminal 3 sont toutefois prévus, en partenariat avec la compagnie Emirates Airlines, afin de peaufiner la solution. Seuls les passagers résidents seraient concernés dans un premier temps. Aucune date de lancement n’a cependant été fixée.

 

Une voiture-taxi 100% autonome pour se rendre à l’aéroport
 


Toujours dans le cadre de l’initiative gouvernementale, une deuxième solution encore plus futuriste, développée en partenariat avec Emirates et Dell EMC, a fait le buzz : une Tesla 100% autonome et connectée pour transporter les passagers de chez eux à l’aéroport. "Bardée de capteurs, la voiture récupère les informations du vol du passager, calcule le poids de son bagage, et délivre sa carte d’embarquement", nous explique le même porte-parole. Tout cela, via le smartphone. Une fois à l’aéroport, pas besoin de porter le bagage, un système intelligent s’en charge. Le passager n’aurait alors plus qu’à se diriger vers le "smart tunnel" et embarquer…

 

 

Implantation d’un complexe de centre de données modulaire

Toujours dans une optique d’expérience client et afin d’assurer une grande fiabilité, Dubai Airports prévoit de construire un complexe de centre de données modulaire (MDCC) d'ici un an. Il  sera certifié Tier III par l'Uptime Institute pour la conception et la construction. Huawei a été choisi pour sa solution de data center modulaire préfabriqué de: le FusionModule1000B.


La solution de Huawei se compose de 23 modules préfabriqués, de la taille d'un conteneur, équipés de climatiseurs de précision en ligne et de systèmes d'alimentation sans interruption (UPS) modulaires hautement efficaces. La puissance totale est de 1 MW. Pour obtenir  la certification précitée de l'Uptime Institute, le centre de données doit garantir une disponibilité de 99,98% et un temps d'arrêt annuel de 1,6 heure. "Le projet a été achevé en 10 mois, satisfaisant aux exigences de l'aéroport de Dubaï en matière de livraison rapide et au problème du manque d'espace pour la construction d'un centre de données traditionnel. La solution de centre de données modulaire permet d'économiser près de la moitié du temps et des coûts de construction nécessaires pour ériger une installation traditionnelle", selon Huawei dans un communiqué.

 

Avec ces projets, le gouvernement souhaite aussi prouver que Dubaï, ce n’est pas seulement le luxe, mais aussi les innovations technologiques… Une stratégie politique intéressante pour le secteur IT, notamment les start-up, pour les cinq années à venir.  Mais pour combien de temps ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale