Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Twitter bat de l’aile... près du nid Google

Google a confirmé qu’il afficherait des tweets dans ses résultats de recherche sur mobile et tablette. Un peu d’air frais pour le petit oiseau bleu à la peine depuis juin. Alors qu’il recherche un nouveau CEO, son nombre d’utilisateurs est au point mort et son cours de bourse au niveau de 2013.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Twitter bat de l’aile... près du nid Google
Twitter bat de l’aile... près du nid Google © Kevin Krejci - Flickr CC

En toute logique, c’est par un échange de tweets que Google et Twitter ont confirmé prolonger leur partenariat autour du moteur de recherche. Après le lancement de la fonction sur mobile en mai dernier, il sera désormais aussi possible de voir des tweets dans les résultats de recherche Google depuis un navigateur sur un poste fixe.

Une bonne nouvelle pour le petit oiseau bleu qui a du plomb dans l’aile depuis le début de l’été. La bourse en témoigne : elle a fait redescendre son cours au niveau de son entrée en bourse en 2013 (26 dollars). En achetant début août des actions de l’entreprise qu’il a fondée, Jack Dorsey, suivi par quelques autres dirigeants de l’entreprise, avait permis durant quelques jours à Twitter de se maintenir, avant de replonger.

 

En juin, le patron de Twitter avait déjà joué les pompiers de luxe, contraint de reprendre les commandes de l’entreprise suite au débarquement de Dick Costolo. Mais il semble que Jack Dorsey préfèrerait retourner avant la fin de l’année s’occuper de son autre bébé, la pépite de paiement mobile Square, dont il prépare l’entrée en bourse.

 

Un nombre stagnant d'abonnés

Si la bourse vole dans les plumes de l’oisillon, c’est aussi que les chiffres du deuxième trimestre 2015 étaient "inacceptables". Un qualificatif sorti de la bouche même de Jack Dorsey. Le chiffre d'affaires a certes augmenté de 61% pour atteindre 502,4 millions de dollars, mais cela a constitué la plus faible croissance trimestrielle de Twitter depuis son entrée en bourse. Et surtout, le Californien peine de plus en plus à augmenter le volume de ses abonnés.

 

Il a annoncé n’en avoir séduit que 2 millions de nouveaux adeptes durant ce deuxième trimestre 2015 pour un total de 304 millions d’abonnés : la pire croissance de cet indicateur depuis ses débuts avec 0,7%. Or, la taille et la croissance du nombre d’utilisateurs constituent un indicateur majeur de la bonne santé de toute plate-forme numérique.

 

Une Influence sur les médias en berne

Enfin, alors que le media social s’était fait une réputation de diffuseur de news, au moment des printemps arabes en particulier, Google et surtout Facebook apportent aujourd’hui chacun 40% du trafic sur les sites de media, selon une étude de Parse.ly. Twitter, petit oisillon, piaille à tout juste 5%. Sa stratégie actuelle, après le lancement du dispositif de diffusion en direct Periscope pour ses abonnés, consiste à se focaliser sur ce même type de diffusion pour des événements sportifs ou culturels. Et il compte annoncer une nouvelle plate-forme publicitaire la semaine prochaine. Pas sûr que cela suffise à redresser la barre.

 

La puissance de feu de Google pourrait lui redonner néanmoins un peu d’espoir. Nul doute qu’elle attirera vers Twitter une masse d’internautes qui n’utilisent pas encore ses services et pourraient se laisser tenter par une inscription. Mais la rumeur prête aussi à Google d’autres intentions. Celle de croquer le petit oiseau et d’en faire une nouvelle branche de son Alphabet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale