Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Twitter lance un programme de recherche pour assainir son contenu

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le réseau social Twitter a lancé un appel aux chercheurs du monde entier pour étudier et améliorer la qualité des conversations de ses utilisateurs. Objectif : réduire discours intolérants et incivilités.

Twitter lance un programme de recherche pour assainir son contenu
Twitter souhaite réduire les intolérances sur son réseau. © PIXABAY

 

Twitter passe la seconde. Le réseau social, qui a enregistré une baisse d'un million d'utilisateurs sur sa plateforme à la fin du second trimestre 2018, entend améliorer la qualité des conversations qu'il héberge. Tweets racistes, trolling... auraient lassé les usagers, analyse le site Bloomberg. Désireux d'assainir les échanges, Twitter a donc lancé une vaste campagne de recherche afin d’établir une série d’indicateurs permettant d'apprécier la qualité du contenu qu’il véhicule. 

“Si vous voulez améliorer les choses, vous devez être en capacité de les mesurer”, ont déclaré deux responsables de la société Twitter dans un post de blog, publié le lundi 30 juillet 2018. La campagne a débuté en mars, par une requête adressée aux chercheurs volontaires du monde entier. “Nous avons reçu plus de 230 propositions venues des quatre coins du globe”, ont détaillé les deux responsables.

 

Des algorithmes pour différencier les incivilités des discours intolérants

 

Deux axes de recherches ont été retenus pour analyser et améliorer le contenu : le premier, sous la direction de Rebekah Tromble, de l’Université de Leiden, doit examiner “la façon dont les communautés se forment autour des discussions politiques menées sur Twitter, et les défis qui émergent à mesure que ces discussions se développent”, exposent les responsables dans leur post de blog. Le groupe a également pour mission de développer des algorithmes afin de différencier plus finement les incivilités des discours intolérants, précise la MIT Technology Review. Le second, mené par des chercheurs d’Oxford et de l’Université d’Amsterdam, doit se pencher sur “la manière dont la confrontation à des points de vue divergents peut amener à réduire les discriminations chez les utilisateurs”.

“Face à une polarisation politique grandissante, à l’étendue de la désinfomation et des pics d’incivilité et d’intolérance, il est clair que si nous voulons mener une évaluation efficace et répondre aux challenges qui émergent sur les médias sociaux, les chercheurs académiques et les industries technologiques doivent coopérer plus étroitement”, explique Rebekah Trombe, chercheuse en sciences politiques à l’université de Leiden, citée sur le blog Twitter.

 

Déjà plus de 70 millions de comptes suspects suspendus

 

Pour ce projet, Twitter indique s’être inspiré des travaux de l’ONG Cortico, qui a publié une première étude sur le sujet dernièrement. Mais Twitter souhaite préciser ces recherches en identifiant des indicateurs plus spécifiques à Twitter et aux effets produits sur son réseau social. Inviter des chercheurs du monde entier à participer à cette campagne devrait également lui permettre d’obtenir une vue plus globale sur ce sujet, relève la MIT Technology Review qui précise qu’un cinquième seulement des utilisateurs sont basés aux Etats-Unis.

Cependant, une fois ces recherches menées, “quelles actions concrètes Twitter va-t-il bien pouvoir mettre en place qu’il n’ait déjà essayées” ? , s’interroge le site FrenchWeb. Le réseau social avait déjà suspendu plus de 70 millions de comptes suspects en mai et juin 2018, dans le cadre de sa lutte contre les “fake news”. Et racheté Smyte, une société de San Francisco, qui doit aider Twitter à résoudre les problèmes de spam et de sécurité auxquels la compagnie est confrontée, précisent les deux responsables de Twitter dans leur post de blog.
 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale