Twitter veut scanner vos applications mobiles pour personnaliser votre fil... et booster sa croissance

Le réseau social Twitter a annoncé le lancement en toute transparence d'un "graphique des applications", qui lui permet de scanner les applications mobiles installées sur les appareils de ses utilisateurs sur iOS et Android pour mieux cibler les publicités et les contenus suggérés à ses abonnés. Un moyen pour le groupe internet d'enrayer le ralentissement de sa croissance pointé du doigt par le marché.

Partager
Twitter veut scanner vos applications mobiles pour personnaliser votre fil... et booster sa croissance

Twitter a décidé d'espionner nos téléphones portables, mais au moins il nous prévient. Le 26 novembre, dans un post sur son centre d'assistance, le réseau social a annoncé l'"espionnage" des applications installées sur les smartphones des utilisateurs de sa plate-forme de microblogging afin de mieux personnaliser les publicités.

C'est ce que Twitter et les pros de l'e-marketing appellent l'"expérience personnalisée". Dans le cas de la plate-forme, proposer à l'utilisateur des tweets sponsorisés (payés par des entreprises) plus ciblés, des "suggestions" en fonction de ses centres d'intérêt et des recommandations de comptes auxquels s'abonner plus pertinentes.

"Nous accédons périodiquement à la liste des applications installées sur votre appareil mobile et nous la mettons à jour afin de vous fournir des contenus sur mesure", explique noir sur blanc la société. "Nous recueillons uniquement la liste des applications que vous avez installées (...), pas les données contenues dans ces applications", assure-t-elle.

attirer les néophytes et monétiser la fidélité de ses abonnés

Seuls les utilisateurs de smartphones sous iOS ou Android peuvent bénéficier de ce nouveau service de personnalisation. Et le désactiver facilement (il l'est d'ailleurs par défaut) s'ils ne souhaitent pas être pistés.

Pour Twitter, l'introduction de ce qu'il appelle le "graphique des applications" a deux intérêts cruciaux à l'aune du ralentissement de sa croissance et des doutes grandissants sur son modèle économique.

Le premier est d'attirer les internautes qui ne sont pas encore inscrits au service en accompagnant leurs débuts avec des suggestions de comptes à suivre. Et si le réseau social parvient encore à augmenter le nombre de ses utilisateurs, il tente aussi de déployer de nouveaux moyens pour enrayer la baisse de leur "degré d'engagement" sur la plate-forme. Au troisième trimestre, Twitter avait en effet annoncé une baisse de 7% de cet indicateur clé.

Le deuxième est d'accroître ses revenus issus de la publicité, le seul moyen pour lui de continuer à croître alors qu'il ne dégage toujours aucun bénéfice et creuse ses pertes. C'est mathématique : plus Twitter arrive à affiner le ciblage des tweets sponsorisés facturés aux entreprises, plus il gagne de l'argent.

Elodie Vallerey

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS