Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber abandonne son projet de camions autonomes

Vu ailleurs La plateforme de VTC, Uber, avait lancé son programme de camions autonomes en 2016. Un projet finalement avorté, annonce le directeur de l’entreprise ce lundi 30 juillet 2018. Cette dernière va finalement se concentrer sur ses voitures autonomes, dont les tests ont repris ce mois-ci.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber abandonne son projet de camions autonomes
Uber abandonne son projet de camions autonomes © Gregory J Murphy

“Nous avons décidé d’arrêter le développement de notre programme de camion autonome et d’avancer exclusivement sur les voitures”, a déclaré Eric Meyhofer, directeur d’Uber Advanced Technologies Group, dans Tech Crunch. Cette annonce du 30 juillet 2018, marque un tournant dans l’avancée du géant du VTC qui avait du suspendre les essais de ses véhicules autonomes après qu'un de ses véhicules ait accidentellement renversé une opératrice, en mars.

 

“Nous pensons que concentrer l’énergie et l’expertise de toute notre équipe sur cet effort est la meilleur voie à suivre”, a déclaré Eric Meyhofer, à propos de la voiture sans conducteur. Ce choix s’explique par la concurrence croissante des constructeurs automobiles dans ce domaine, mais aussi des professionnels des nouvelles technologies, qui ont de plus en plus tendance à se pencher sur le sujet.

 

La plateforme Uber Freight ne sera pas affectée

 

Uber avait débuté son projet de camions autonomes en 2016, avec le rachat de la start-up Otto, co-fondée par un ancien ingénieur de chez Waymo, la filiale conduite autonome de Google Alphabet. L’entreprise américaine avait alors déboursé 680 millions de dollars pour acquérir la jeune start-up, dans le but d’associer ces camions à Uber Freight, la plateforme web dédiée au fret routier et ainsi effectuer des livraisons sans chauffeur. Cette application, qui met en relation conducteurs de camions et expéditeurs, ne va pas être affectée par cette annonce et restera opérationnelle.  

 

Cette annonce intervient, quelques mois seulement après la fin du conflit entre Uber et Waymo. Ce dernier avait attaqué le spécialiste du VTC pour vol de technologie, concernant le développement des camions autonomes. C’est suite à des essais, effectués dans le Colorado, que Google avait accusé Anthony Levandowski, ex-ingénieur chez Waymo d’avoir emporté avec lui 14 000 documents confidentiels, relatifs aux véhicules autonomes, au moment de sa démission. Peu après, l'homme signait un accord avec Uber et le groupe annonçait la création d’un camion autonome. L’affaire s’est soldée par un accord à l’amiable, début 2018, obligeant Uber a verser à Google l’équivalent de 245 millions de dollars en actions.

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale