Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber est désormais disponible dans Messenger de Facebook, et c'est simple et efficace

Facebook propose désormais de commander une voiture Uber directement dans Messenger. Un service tellement simple d’utilisation, qu’il devrait rapidement s’imposer. Et bénéficier par ailleurs au service de paiement mobile que Facebook tente de faire décoller. 

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber est désormais disponible dans Messenger de Facebook, et c'est simple et efficace
Uber est désormais disponible dans Messenger de Facebook, et c'est simple et efficace © Photo montage

Chez Facebook, on aimerait que le réseau social au milliard et demi d’utilisateurs devienne l’internet à lui tout seul. Messagerie, Instant articles, service de paiement, fonction de recommandations de commerces… Pas besoin de sortir de l’application pour accéder à ces services. Et depuis ce mardi 16 décembre, la firme de Menlo Park offre également la possibilité de réserver une course Uber directement dans Messenger. La dernière version de l’application de messagerie indépendante de Facebook propose en effet de cliquer sur “commander une voiture”, lorsqu’une adresse est envoyée par message dans une conversation. L’utilisateur est ensuite invité à s’inscrire ou à se connecter à Uber. Il peut alors commander, suivre et payer sa course, sans passer par l’application dédiée du géant du VTC. Seule ombre au tableau : le service UberPool de partage de la course avec d'autres utilisateurs n'y est pas disponible.

 

Séduire les utilisateurs avec une course gratuite

 

Pour convaincre les millions d’inscrits sur Messenger d’utiliser cette fonction, Uber offre le premier trajet - dans une limite de 20 dollars. Pour profiter de cette course gratuite, les utilisateurs doivent renseigner leur adresse email et leur numéro de téléphone - des informations bien souvent déjà détenues par Facebook. Il ne leur reste ensuite qu’à inscrire leurs coordonnées de carte bancaire. Et ils peuvent immédiatement, et en seulement quelques clics, commander une voiture. L’enjeu pour les deux entreprises californiennes est de pousser le plus grand nombre de personne à commander cette premier course, afin de s’assurer que celles-ci, séduites par la simplicité du service, en commanderont de nouvelles par la suite. 

 

Doper le service de paiement mobile de Facebook ?

 

Pour Uber, c’est un moyen de renforcer une position déjà solide de leader du marché, notamment face à son concurrent et voisin californien Lyft. Pour Facebook, il s’agit de retenir toujours un peu plus les utilisateurs du réseau social sur les applications de la firme de Menlo Park. Et peut-être de donner un coup de pouce salvateur au service de paiement mobile que Facebook tente de faire décoller. Les utilisateurs ayant désormais passé le cap de renseigner leurs coordonnées bancaires, ils seront peut-être plus disposés à transférer de l’argent via Messenger

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

bourgeois
17/05/2017 14h25 - bourgeois

J'ai été très contente de vos services.....suite à une arnaque de Hakim sur Bordeaux..plus rien ..je ne peux plus me connecter à mon compte uber. j'ai ouvert un premier compte uber à gobelins.bourgeois@gmail.com, je me suis fait volée ma cb et j'ai ouvert une autre compte avec nicole.dominique@gmail.com .et une nouvelle cb. Aucun pb , mail de facturation tout nickel.. pb le lundi matin 15 mai à Paris..résolu immédiatement , parfait et merci. et là j'arrive à Bodeaux Hakim me prend en charge pour une course gare st jean à Talence 21 rue bontemps...côur google maps 5à 10€ Cout Hakim +de 22€, trajet trop long... et depuis probmème de tout ..pour vous contacter..inadmissible j'espère une solution Nicole Bourgeois

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale