Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber pourrait créer une filiale indépendante dédiée aux robots de livraison

Vu ailleurs Uber, qui avait acquis Postmates en 2020, réfléchirait à créer une filiale dédiée à la robotique. Elle concentrerait les activités de Postmates X, la division robotique de l’entreprise de livraison de courses, et serait rebaptisée Serve Robotics.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber pourrait créer une filiale indépendante dédiée aux robots de livraison
Uber pourrait créer une filiale indépendante dédiée aux robots de livraison © Postmates

Uber poursuit la réorganisation de ses activités. Selon TechCrunch, Uber envisage de créer une nouvelle filiale qui concentrerait les activités de Postmates X, la division dédiée aux solutions robotiques de Postmates, acquise par le géant du VTC en 2020 pour 2,65 milliards de dollars.

Selon nos confrères américains, qui citent des sources proches du dossier, Uber souhaite transformer Postmates X en une société distincte, baptisée Serve Robotics, du nom du robot autonome Serve. Serve Robotics détiendrait la propriété intellectuelle et les actifs tandis qu’Uber serait actionnaire minoritaire à hauteur de 25%. Ali Kashani, qui dirige Postmates X et le programme Serve, prendrait les rênes de la nouvelle start-up aux côtés d’Anthony Armenta pour la partie logicielle et Aaron Leiba pour le hardware. L’accord n’a pas été confirmé par les parties prenantes.

Le robot Serve au coeur de la nouvelle entité
Postmates X a déjà effectué des livraisons à Los Angeles ainsi qu’à West Hollywood pour le compte de l’enseigne californienne Pink Dot. Elle a mis au point Serve, un petit robot jaune et noir circulant sur les trottoirs, développé depuis 2018. Un an auparavant, Postmates avait discrètement acquis la start-up Lox, créée par Ali Kashani et qui développait des robots autonomes dédiés à la livraison et conçus pour parcourir des trajets courts.

Le développement des solutions de robot de livraison est cohérent dans le contexte sanitaire actuel et l’essor d’un nouveau commerce sans contact. Les start-up américaines comme Starship et Kiwibot multiplient les déploiements, tout comme Yandex en Russie, Delivers AI en Turquie et Woowa Brothers, propriété de l’Allemand Delivery Hero, en Corée du Sud. 

Une stratégie de rentabilité concentrée sur les activités historiques
TechCrunch s’interroge néanmoins sur la stratégie menée par Uber, qui semble délaisser un secteur en plein essor pour se concentrer sur ses activités historiques, soit le transport de personnes et la livraison de denrées alimentaires avec Uber Eats. Uber Eats est à ce jour la seule activité "parallèle" à ne pas subir les efforts de rationalisation financière du géant américain.

A la fin de l’année dernière, l’entreprise de VTC avait ainsi annoncé de séparer de son unité de conduite autonome, vendue à la start-up Aurora, tout en y investissant 400 millions de dollars, soit une participation de 26%. Hormis Uber ATG, la société s’est aussi séparée de son service de trottinettes et vélos électriques en libre-service Jump, et a revendu la division européenne d’Uber Freight, sa plateforme de mise en relation de routiers avec des entreprises tout en conservant ses activités en Amérique du Nord. Enfin, il a cédé Uber Elevate à la start-up Joby Aviation, qui développe un aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.