Uber s'attache à récolter des données avant de faire circuler ses véhicules autonomes à Dallas

Uber souhaite réaliser des essais de conduite autonome dans les rues de Dallas aux Etats-Unis. Auparavant, le géant du VTC annonce vouloir collecter de nombreuses données afin de cartographier la ville et entraîner ses algorithmes. Un véhicule autonome conduit en mode manuel va donc arpenter les rues de Dallas à partir de novembre.

Partager
Uber s'attache à récolter des données avant de faire circuler ses véhicules autonomes à Dallas
Uber veut tester les scénarios que ses véhicules autonomes sont susceptibles de rencontrer sur des pistes fermées avant de faire circuler ses véhicules en mode autonome dans les rues de Dallas.

Changement de stratégie dans la communication d'Uber. Le géant des VTC a annoncé mardi 17 septembre 2019 vouloir tester des véhicules autonomes sur les routes de Dallas, aux Etats-Unis. Mais au lieu de débuter directement des tests sur routes ouvertes, l'entreprise prend son temps et détaille l'ensemble de sa démarche. Son but est sans doute de rassurer le public et les autorités suite à l'accident mortel survenu en mars 2018.

Des simulations et tests sur piste

Le géant du VTC explique qu'il met au point une carte haute définition de la ville et qu'il collecte de nombreuses données relatives à Dallas, comme ses caractéristiques clés et l'ensemble des scénarios de conduite qu'un véhicule peut y rencontrer. Uber va utiliser ces données afin d'entraîner ses algorithmes via des simulations numériques et des tests sur pistes, explique dans un poste de blog Austin Geidt, Head of Uber ATG strategy. Le but ? S'assurer que sa plate-forme de conduite autonome soit suffisamment robuste pour que ses véhicules puissent effectivement circuler dans la ville.

A Dallas, les tests devraient débuter "début novembre", annonce Austin Geidt. Mais le véhicule autonome sera en mode manuel, c'est-à-dire qu'un spécialiste conduira la voiture dans le centre-ville afin de collecter les nombreuses données nécessaires à l'entraînement du système. Uber ne précise pas quand il pense réellement débuter ses essais de conduite autonome à Dallas. "Nous ne pouvons pas envisager de tester nos systèmes de conduite autonome à Dallas immédiatement après avoir collecté ces données", ajoute simplement Austin Geidt.

L'entreprise, qui a réalisé son introduction en Bourse en mai dernier, a vu sa recherche dans le véhicule autonome considérablement freinée après l'accident de mars 2018. Il a suspendu ses essais de conduite autonome sur route ouverte durant neuf mois. Il a repris ses tests en décembre 2018 dans la ville de Pittsburgh en Pennsylvanie mais de façon très réduite. La prudence est donc de mise pour Uber qui cherche à soigner son image.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS