Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber s’offre le spécialiste de la livraison de courses Cornershop

Après la tentative manquée de Walmart en 2018, c'est finalement Uber qui met la main sur Cornershop, spécialiste de la livraison de courses opérant au Chili, au Mexique, au Pérou ainsi qu’au Canada. Si le montant de l’opération n’a pas encore été communiqué par le géant du VTC, l’accord devrait être bouclé début 2020. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber s’offre le spécialiste de la livraison de courses Cornershop
Uber s’offre le spécialiste de la livraison de courses Cornershop © Cornershop

Le géant du VTC n’en aura fait qu’une bouchée. Uber a annoncé vendredi 11 octobre 2019 acquérir le spécialiste chilien de livraison de courses Cornershop. Ce dernier opère au Chili, au Mexique et, depuis peu, au Pérou et à Toronto (Canada). Le montant de la transaction n’a, pour l'heure, pas été communiqué.

 

APRèS LES RESTAURANTS, LES SUPERMARCHéS

Cet investissement doit permettre à Uber d’obtenir la majorité des sièges au conseil d’administration de Cornershop – qui avait déjà fait l’objet d’une tentative d’acquisition de la part de Walmart pour 225 millions de dollars en 2018, empêchée par le Mexique. L’opération devra être approuvée par les autorités régulatrices début 2020. Avec cette acquisition, Uber cherche à étendre son emprise sur le créneau de la livraison de nourriture. Cette fois, dans la distribution alimentaire.

 

Les restaurants peuvent faire livrer leurs plats via l’application Uber Eats depuis 2014. Désormais, les supermarchés seront également partenaires de la société américaine. "Qu’il s’agisse de commander une course de VTC, un plat de votre restaurant préféré ou, bientôt, vos courses, nous voulons faire d’Uber le partenaire privilégié de la vie quotidienne, a indiqué par voie de communiqué son président Dara Khosrowshahi. Nous ne tenons plus en place à l’idée de contribuer au passage à l’échelle de la mission de Cornershop, en livrant les courses de nos millions de clients."

 

UBER POURSUIT SA DIVERSIFICATION

A terme, le service du spécialiste de la livraison de courses sera directement proposé depuis les plates-formes d’Uber. "En 2015, nous avons lancé le service en pensant au seul marché latino-américain, a souligné le président-fondateur de Cornershop, Oskar Hjertonsson. Il s’agit du partenaire idéal alors que nous cherchons à nous développer à l’international." Selon nos confrères du New York Times, les Etats-Unis devraient naturellement être le premier marché concerné. Uber serait alors en compétition avec la start-up Instacart, soutenue par des entreprises de la Silicon Valley, mais aussi Amazon, qui affiche son ambition sur ce créneau depuis le rachat de Whole Foods en 2017.

 

Dans les faits, le géant américain du VTC semble vouloir se diversifier à l’heure où son marché historique se contracte. L’entreprise perd encore beaucoup d’argent – quelque 5,24 milliards de dollars pour le seul second trimestre 2019 – pour faire fonctionner ses différentes applications. Sa stratégie consiste notamment à casser les prix, quitte à ne pas s’y retrouver financièrement, pour grappiller des parts de marché et affaiblir la concurrence. Après Jump, son service de trottinettes et vélos électriques en free-floating, elle a lancé Uber Works pour mettre demandeurs d’emploi et entreprises en relation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale