Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber se lance dans les services financiers avec Uber Money

Uber dévoile une nouvelle offre de services financiers baptisée Uber Money. Pour le moment accessible uniquement aux chauffeurs Uber et livreurs Uber Eats américains, elle vise autant à éteindre la grogne sociale qu’à tester un nouveau levier de croissance.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber se lance dans les services financiers avec Uber Money
Uber se lance dans les services financiers avec Uber Money © Uber Money

Uber se diversifie, et pas forcément là où on l’attendait le plus. Après les repas, les vélos et trottinettes, le transport de marchandises et dernièrement l’emploi, le géant du VTC a annoncé la création d’une nouvelle division, baptisée Uber Money et dédiée aux services financiers. Une palette de fonctionnalités "offrant une valeur ajoutée à la communauté Uber, le tout à la vitesse d’Uber", résume le communiqué. Pour le moment, Uber Money est uniquement ouvert aux chauffeurs Uber et livreurs Uber Eats américains.

 

Uber Wallet

L’offre comprend un portefeuille numérique, intitulé Uber Wallet. Concrètement, chauffeurs et coursiers auront accès en temps réel aux transactions de leur compte intégré dans l'application Uber Driver. Ce compte bancaire mobile leur permettra d’accéder après chaque course à la somme versée par le client. "Les salariés et les épargnants pourront désormais suivre facilement l'historique de leurs revenus et de leurs dépenses, gérer et transférer leur argent et découvrir de nouveaux produits financiers Uber au même endroit", poursuit l'entreprise. Uber Wallet va dans un premier temps être déployé dans l'application Uber Driver et bientôt dans les applications Uber et Uber Eats.

 

Quant aux cartes bancaires (de débit et de retrait) liées à des comptes gratuits Green Dot, elles leur permettront notamment d’accéder à des remises sur le plein de carburant, à partir de 3% et jusqu'à 6% pour les conducteurs Uber Pro. Uber Credit Card, lancé en partenariat avec Barclays en 2017, fait peau neuve et permettra à ses détenteurs de de recevoir 5% de leurs dépenses en Uber Cash sur les applications Uber, Uber Rides, Uber Eats et Jump. Autre fonctionnalité, une autorisation de découvert sans frais de 100 dollars pour les chauffeurs et coursiers.

 

Fidéliser chauffeurs et clients

Un portefeuille de services qui semble à première vue destinée à éteindre la grogne des quelque 4 millions de "collaborateurs" qui se plaignent régulièrement de leurs conditions de travail et de la précarisation de leur situation, qui fait l'objet de nombreux débats aux Etats-Unis comme en Europe. L’objectif est donc de répondre aux attentes de cette communauté mais également de séduire les quelques 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels à l’heure où la concurrence est féroce, en poussant des offres promotionnelles pour les inciter à utiliser ces moyens de paiement. Uber Money a vocation à s’enrichir de nouvelles fonctionnalités, et à s’étendre à de nouveaux pays, selon la firme américaine.

 

Uber cherche plus que jamais à diversifier ses revenus, dans un contexte de difficultés financières qui ne sont pas de nature à rassurer les marchés. L’acteur historique de transport de particuliers à la demande a affiché en août dernier des pertes record de 5,24 milliards de dollars. Uber est en tout cas un acteur technologique de plus à investir dans ce secteur où Google, Apple et Facebook ont tenté ou continuent de tenter leur chance avec plus ou moins de réussite.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media