Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uber voudrait acquérir une start-up spécialisée dans la simulation de conduite autonome

Vu ailleurs L'équipe de Foresight, une start-up qui développe des logiciels de simulations qui permettent de tester et d'entraîner les systèmes embarqués dans les véhicules autonomes, intéresserait Uber. L'entreprise de VTC serait sur le point de racheter la start-up, selon The Information.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uber voudrait acquérir une start-up spécialisée dans la simulation de conduite autonome
Uber et Volvo Cars ont développé le SUV XC90, un véhicule de série adapté pour la conduite autonome. © Volvo Cars

Uber serait en négociations exclusives pour acquérir la start-up Foresight, qui se spécialise dans la simulation numérique pour l'entraînement des systèmes embarqués dans les véhicules autonomes. Ce serait plus particulièrement l'équipe de douze personnes de cette jeune pousse qui intéresserait Uber, précise The Information dans un article du 9 décembre. Une manœuvre habituelle aux Etats-Unis qu'on appelle un "acqui-hire".

 

Uber veut améliorer son propre logiciel de simulation ?

Si le montant d'une telle transaction n'est pas connu, The Information évoque "une petite transaction". Uber a déjà son propre logiciel de simulation, mais il présenterait des lacunes depuis des années et aurait en conséquence du mal à prédire le comportement du véhicule autonome dans le monde réel. Uber souhaiterait donc renforcer ses équipes pour améliorer sa solution. Des porte-paroles d'Uber et de Foresight ont refusé de commenter cette information auprès de Reuters.

 

Cette acquisition pourrait permettre à Uber de se relancer dans la course au véhicule autonome. L'entreprise de VTC ne semble pas s'être encore remise de l'accident mortel causé par l'un de ses véhicules en mars 2018. Si elle a repris ses essais, ceux-ci se déroulent dans des conditions très limitées… Améliorer son logiciel de simulation lui permettrait, à terme, de reprendre plus largement les essais sur routes ouvertes. Et ce d'autant plus que des salariés ont souligné l'année dernière le fait que ce logiciel freine Uber dans le développement d'un véhicule autonome fiable, et que cela a indirectement contribué à cet accident mortel, rappelle The Information.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media