Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ubigreen veille à la performance énergétique des bâtiments de Tokyo à Toulouse

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Comment optimiser la gestion énergétique de vastes parcs immobiliers ? La start-up Ubigreen répond à cette question à grand renfort de capteurs pour alimenter son logiciel centralisé : de quoi permettre aux décideurs d'avoir une vue globale en temps réel sur les performances énergétiques de leurs bâtiments. La solution intéresse de près des acteurs du privé, mais aussi... les collectivités locales, comme Toulouse Métropole.  

Ubigreen veille à la performance énergétique des bâtiments de Tokyo à Toulouse
Ubigreen veille à la performance énergétique des bâtiments de Tokyo à Toulouse

Pour les entreprises comme les collectivités locales, la maîtrise énergétique d'un vaste parc immobilier n'a rien d'évident : hétérogénéité du bâti et des technologies, éloignement géographique des différents sites suivis, diversité des usages... C'est pour leur venir en aide qu'Ubigreen a développé son logiciel Ubigreen Performance, en solution Saas.

 

Le principe ? S'appuyer sur un réseau d'objets communicants pour recueillir des données techniques dans les bâtiments en temps réel, et aider les clients à réduire leur consommation énergétique. "On peut ainsi détecter des gisements d'économie qui permettent d'économiser jusqu'à 30% de la facture énergétique", avance Pierre-Olivier Bessol, CEO et fondateur de la start-up.

 

Iot et algorithmes pour mieux alerter

Des objets connectés, oui, mais lesquels ?  "Nous intégrons par défaut des interfaces compatibles avec 15 partenaires de télérelevés et constructeurs d'équipements différents, poursuit le fondateur. Selon les clients, nous pouvons aussi prendre en charge l'installation de ces infrastructures." Compteurs, modules radio, réseaux de télérelève... Ubigreen veut voir large. Pour rester agile et continuer d'intégrer les technologies IOT les plus prometteuses, la jeune pousse est aussi membre de l'IOT Valley. "Nous avons par exemple développé des interface avec Orange ou Sigfox", ajoute le dirigeant. 

 

Les utilisateurs (responsables maintenance, directions du patrimoine...) peuvent ensuite définir, au sein du logiciel, des profils d'utilisation de leur bâtiment. Des algorithmes calculent alors les paramètres d'une exploitation optimale, et remontent les écarts observés. Ce qui permet de donner l'alerte en cas d'anomalies coûteuses au plan énergétique : "Par exemple, il n'y a aucune raison que la ventilation tourne à 100% un dimanche dans une école, alors qu'il n'y a personne. Notre outil permet de remonter ce genre de dysfonctionnements et d'optimiser la performance énergétique et environnementale des bâtiments."

 

Une solution pour l'international...

Avec quelle cible ? "Dans le privé, l'un de nos principaux clients est la Société Générale, confie Pierre-Olivier Bessol. Dans le cadre de ses activités tertiaires, elle gère un patrimoine immobilier qui s'étend de Tokyo à New-York : pour nous, le challenge est intéressant car il faut s'assurer que tous les sites respectent des législations énergétiques locales différentes." L'outil de reporting peut aussi servir à la communication, et alimenter des écrans d'affichage informant les occupants des locaux de leurs économies d'énergie.

 

... et pour les collectivités locales françaises

Mais les ambitions de la start-up ne sont pas qu'internationales : le marché français, en particulier celui des collectivités locales, représente pour elle une autre opportunité. Après un premier contrat remporté il y a deux ans dans le département du Rhône, c'est à Toulouse et dans sa métropole qu'Ubigreen déploie désormais sa solution de monitoring.

 

A la clé : 2 500 bâtiments à connecter sur Toulouse et ses communes environnantes, rien de moins. L'enjeu, pour ces agglomérations urbaines, est aussi de s'assurer d'être en adéquation avec la norme ISO 50001 sur l'efficacité énergétique. Un défi facilité par l'utilisation d'outils numériques qui centralisent les données sur l'efficacité énergétique des bâtiments.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale