Ubisoft annonce un partenariat avec Mozilla pour son assistant de programmation Clever-Commit

Ubisoft s'associe à Mozilla pour le développement de Clever-Commit, son assistant de programmation informatique. L'outil utilise des techniques de machine learning pour identifier des bugs et régressions en se basant sur les erreurs passées, et s'appuie sur du deep learning pour suggérer des corrections aux développeurs. Mozilla va l'implémenter pour le développement de Firefox et contribuera à l'améliorer pour les langages Rust, C++ et Javascript.

Partager
Ubisoft annonce un partenariat avec Mozilla pour son assistant de programmation Clever-Commit

Ubisoft et Mozilla annoncent ce 12 février 2019 un partenariat autour de l'outil Clever-Commit mis au point par l'éditeur français de jeux vidéo. Il s'agit d'un assistant qui analyse le code de chaque développeur lorsqu'il a contribué au référentiel central pour y détecter des bugs ou des régressions. L'annonce a été faite par Yves Jacquier, directeur d'Ubisoft La Forge, lors du D.I.C.E. Summit 2019. Ubisoft La Forge est un espace de prototypage au sein d'Ubisoft Montréal. Il est, avec l'Université Concordia, à l'origine du projet et l'a présenté pour la première fois en mars 2018.

De l'intelligence artificielle pour nettoyer le code

Le système utilise de l'apprentissage automatique (machine learning) pour analyser les bugs passés et détecter des morceaux de code reproduisant les mêmes erreurs. Le système s'appuie par ailleurs sur des techniques d'apprentissage profond (deep learning) pour suggérer de possibles résolutions au développeur, ce qui représente un gain de temps de 20% d'après l'entreprise. Ubisoft l'utilise déjà pour le développement de ses jeux à gros budget et cherche désormais à l'étendre à d'autres marques.

Mozilla va tester l'outil pour le développement de Firefox...

Mozilla va intégrer Clever-Commit dans le processus de développement de Firefox, dans un premier temps pour la phase de revue de code, puis à d'autres étapes si le test se révèle concluant. "La correction de bugs est un processus nécessitant beaucoup de temps et de ressources. Encore plus quand on parle de grandes quantités de code, par exemple pour les navigateurs et les jeux AAA. En intégrant Clever-Commit au flux de développement, nous améliorerons le processus de programmation de Firefox en repérant les tendances en matière de bugs et en identifiant plus tôt les correctifs antérieurs, à une étape où corriger un bug coûte beaucoup moins cher qu'après la parution", explique Sylvestre Ledru, responsable de la gestion des lancements et de la qualité chez Firefox.

...Mais aussi y contribuer dans ses domaines d'expertise

Mais Mozilla va également contribuer au développement de l'outil. "Travailler avec Mozilla sur Clever-Commit va nous permettre de prendre en charge d'autres langages de programmation et d'améliorer les performances générales de l'outil", commente Mathieu Nayrolles, architecte technique, data scientist et membre du Groupe Technologique chez Ubisoft Montréal. Le spécialiste du web va fournir son expertise dans les langages de programmation Rust, C++ et Javascript, et fera bénéficier le projet de son expérience en matière d'analyse de code C++ et de systèmes de suivi des bugs.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS