Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ubuntu ne perd pas tout dans l'échec de la plus grosse levée de fonds de l’histoire du crowdfunding

L’éditeur web Ubuntu avait un projet fou : financer la fabrication du Edge, un smartphone nouvelle génération, grâce à la plus grosse campagne de crowdfunding de l’histoire. L’entreprise a récolté 12 millions de dollars, un record dans le monde de la finance participative. Mais elle ne touchera jamais cette manne, faute d’avoir atteint son objectif de 30 millions.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ubuntu ne perd pas tout dans l'échec de la plus grosse levée de fonds de l’histoire du crowdfunding
Ubuntu ne perd pas tout dans l'échec de la plus grosse levée de fonds de l’histoire du crowdfunding © Ubuntu Edge

Impossible ne fait pas partie du vocabulaire de Mark Shuttleworth, le fondateur du système d’exploitation libre Ubuntu, devenu une marque de sa société Canonical. Pour fabriquer le Edge, un smartphone du futur, il a besoin de plusieurs dizaines de millions de dollars. Qu’à cela ne tienne. Il lance sur la plate-forme de financement participative Indiegogo la plus importante campagne de l’histoire. Objectif, 30 millions de dollars !

A la fin de cette campagne, Ubuntu est sacré grand champion de la levée de fonds sur Internet. Près de 27 500 donateurs lui font confiance et sont prêts à lui remettre 12,8 millions de dollars. C’est deux millions de plus que le précédent record, détenu par la smartwatch Peeble, qui avait récolté 10 millions de dollars sur le site Kickstarter.

Pourtant, cette opération est un échec. Comme le veulent les inflexibles règles du site Indiegogo, Ubuntu ne touchera jamais l’argent qu’il a récolté, car il manque près de 20 millions de dollars pour atteindre l’objectif de la campagne.

Edge intéresserait les industriels

Malgré cette déconvenue, le projet Edge intéresserait certains exploitants du monde de la téléphonie ainsi que des fabricants de mobiles. Et pour cause, cette machine de demain disposerait d'une mémoire de 4 Go avec une capacité de stockage de 128 Go et de la 4G. Elle fonctionnerait sous Android, mais aussi Ubuntu Mobile. Une fois connectée à un écran, elle remplacerait purement et simplement un ordinateur. Le fondateur d’Ubuntu a confié au Guardian : "Nous avons été approchés en coulisse par plusieurs entreprises du monde de l’industrie."

Mark Shuttleworth ne perd pas espoir. Si la plupart des donateurs de la campagne étaient des particuliers, quelques entreprises ont aussi participé, notamment Bloomberg. Le groupe financier était prêt à confier 80 000 dollars pour produire Edge, somme en échange de laquelle il aurait reçu 115 téléphones.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale