Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Uisee, start-up chinoise spécialisée dans la conduite autonome, lève 150 millions de dollars

Levée de fonds Vu ailleurs Uisee, pépite chinoise qui développe un système de conduite autonome pour équiper bus, taxi ou véhicules de transport logistique, lève 150 millions de dollars. Une levée de fonds notamment réalisée auprès d'un fonds d'investissement soutenu par le gouvernement chinois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Uisee, start-up chinoise spécialisée dans la conduite autonome, lève 150 millions de dollars
La start-up chinoise Uisee peut automatiser des tracteurs à bagages. © Uisee

Uisee, start-up chinoise qui développe un système de conduite autonome, a annoncé lundi 25 janvier 2021 avoir levé 150 millions de dollars. Une levée de fonds notamment menée auprès du National Manufacturing Transformation et de l'Upgrade Fund, précise TechCrunch. Ce dernier, dont le but est de promouvoir et moderniser l'industrie chinoise, est un fonds soutenu par l'Etat et le ministère des Finances.

Tracteur à bagage, dépôt logistique et robot taxi
La start-up, dont le siège social est à Pékin, compte parmi ses fondateurs Wu Gansha, un ancien de l'Intel Labs en Chine. Fondée il y a cinq ans, elle souhaite devenir une référence dans le domaine de l'automatisation. Contrairement à certains de ses concurrents, Uisee se concentre directement sur le développement d'une plateforme de conduite autonome et ne cherche pas à commercialiser des systèmes avancés d'aide à la conduite, rapporte TechCrunch.

Sa plateforme de conduite autonome peut être utilisée pour différents cas d'usages allant du service de robots taxis à l'automatisation des bus desservant les aéroports en passant par des véhicules autonomes pour des dépôts logistiques. Uisee compte parmi ses clients l'aéroport international d'Hong Kong qui utilise sa solution pour automatiser ses tracteurs à bagages.

La joint-venture formée par SAIC Motor, General Motors et Liuzhou Wuling Motors a utilisé sa technologie afin de réaliser près de 300 000 kilomètres à l'aide d'un véhicule sans opérateur de sécurité dans un dépôt logistique, précise encore la start-up. Et elle assure aussi fournir des solutions à FAW Group, Dongfeng Motor et d'autres.

La Chine accélère dans la conduite autonome
Avec cet apport financier, la pépite entend renforcer sa R&D et poursuivre ses avancées. De manière globale, la Chine souhaite devenir un acteur incontournable dans l'automatisation des solutions de transports. D'autres start-up chinoises opérant dans ce domaine ont récemment levé des sommes conséquentes : WeRide a levé 200 millions de dollars pour développer des bus autonomes, Pony.ai a levé 267 millions de dollars, Horizon Robotics qui se concentre sur la commercialisation de puces dédiées aux calculs d'intelligence artificielle a levé 150 millions de dollars.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.