Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Ultrahaptics rachète Leap Motion pour 30 millions de dollars

Après des années de flottement, s'en est fini de Leap Motion. La start-up américaine spécialiste de la reconnaissance gestuelle s'est faite racheter par son plus gros client, l'entreprise britannique Ultrahaptics. Cette dernière commercialise une solution pour créer des interfaces sans contact mais avec retour tactile grâce à des ultrasons.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ultrahaptics rachète Leap Motion pour 30 millions de dollars
Ultrahaptics rachète Leap Motion pour 30 millions de dollars © Leap Motion

La start-up britannique Ultrahaptics a annoncé le 30 mai avoir conclu un accord stratégique avec l'Américain Leap Motion. Dans les faits, il s'agit d'un rachat dont le montant serait de 30 millions de dollars d'après le Wall Street Journal.

 

Ultrahaptics a été fondée en 2013 pour commercialiser une technologie de retour haptique par ultrasons qui avait été développée au sein de l'Université de Bristol. Sa technologie est destinée entre autres aux systèmes d'affichage numérique publicitaire, au matériel médical ou industriel, et à certaines applications de divertissement hors du domicile. La start-up a par ailleurs réalisé des concepts pour l'automobile en collaboration avec Bosch et Harman.

 

Ultrahaptics intègre un fournisseur clé

Elle a réussi plusieurs levées de fonds successives, dont une de 15 millions de dollars en 2015, une de 23 millions de dollars en 2017, et une de 45 millions de dollars en décembre 2018. Des fonds qui lui ont visiblement servi au rachat de son fournisseur américain Leap Motion, dont la technologie de reconnaissance gestuelle repose sur un module à base de caméras. L'acquisition a du sens : les produits d'Ultrahaptics intègrent déjà tous un module Leap Motion pour la partie "reconnaissance de geste".

 

Une sortie par la petite porte pour Leap Motion

Du côté de Leap Motion, c'est probablement une fin amère étant donné l'ambition qu'affichait la start-up à ses débuts. Le résultat d'une technologie prometteuse mais qui n'a pas su trouver beaucoup d'applications et n'a jamais généré de bénéfices, subsistant sur des levées de fonds. Outre Ultrahaptics, son plus gros client était probablement le concepteur d'attractions The Void, mais qui n'en fait qu'un usage limité.

 

Bien que le suivi des mains soit une technologie en pleine expansion pour le secteur de la réalité virtuelle et augmentée, Leap Motion n'y est plus vraiment présent. En début d'année, le Français Clay AIR l'a même remplacé au sein du reference design VR de Qualcomm. Reste maintenant à voir la direction que prendra Ultrahaptics après cette consolidation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale