Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un ancien de Zynga veut "gamifier" la santé pour sensibiliser à l'obésité, aux dangers du tabac...

David Ko, anciennement en charge du mobile chez le développeur californien de jeux sociaux Zynga (éditeur de Farmville notamment), a rejoint la start-up Rally Health. Son but : sensibiliser la population aux problématiques de santé public par le jeu.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un ancien de Zynga veut gamifier la santé pour sensibiliser à l'obésité, aux dangers du tabac...
Un ancien de Zynga veut "gamifier" la santé pour sensibiliser à l'obésité, aux dangers du tabac...

Des sommes faramineuses sont dépensées chaque année dans le domaine de la santé, particulièrement aux États-Unis, où l'obésité et le diabète sont des fléaux. Rally Health, une start-up basée à San Francisco, vient de lancer une plate-forme de santé digitale "gamifiant" la santé pour répondre à ces problèmes, rapporte le site spécialisé Recode. David Ko, ancien responsable du mobile chez Zynga, a rejoint la start-up en tant que président et responsable des opérations.

Distribuée à travers les employeurs et les plans de couverture santé proposés par les assureurs, Rally Health tente de changer les comportements des utilisateurs grâce à un système de points, similaire à celui des compagnies aériennes ou des cartes de crédit américaines. Par exemple, les utilisateurs sont incités à faire de l'exercice trois fois par semaine ou à arrêter de fumer.

Une plate-forme nourrie par les données et fondée sur la personnalisation

Les utilisateurs commencent par répondre à un questionnaire qui prend en compte leurs habitudes alimentaires, sportives, leur consommation de tabac ou d'alcool. Selon le score obtenu, Rally Health propose des activités intitulés "missions". Quand elles ont été effectuées, les résultats sont enregistrés manuellement par l'utilisateur sur le tableau de bord ou automatiquement compilés via les wearables qu'ils utilisent. A la clé, des points, qui permettent de participer à une loterie pour obtenir des avantages comme des cartes cadeaux, de l'électronique, etc. Ces prix sont distribués directement par la start-up, par les employeurs, ou par les compagnies d'assurance.

En plus de son système de points, Rally Health a ajouté une couche sociale à son application. Les utilisateurs peuvent interagir entre eux anonymement via des forums, ou bien se mesurer les uns aux autres lors de compétitions. Le service fournit aussi des séances de coaching par téléphone ou par e-mail, menés par des spécialistes. Pour l'instant, les outils de Rally Health ne sont disponibles que sur ordinateur et depuis un site mobile. Les applications mobiles sont en cours de création.

Rally Health mise sur les partenariats

La compagnie d'assurance UnitedHealth est le principal soutien financier de la start-up. Rally Health affirme dans un communiqué que "5 millions de gens ont accès à la plate-forme", grâce à ses partenaires. Il n'est pas précisé combien d'entre eux utilisent activement ses services. Rally Health a aussi annoncé un partenariat avec une autre compagnie d'assurance, Health Alliance. Le but est de s'allier avec un maximum d'organisations qui ont intérêt à offrir des solutions de santé innovantes à leurs employés. Grâce à ces partenariats, la start-up espère atteindre 350 millions d'utilisateurs, selon le San Francisco Chronicle.

Rally Health compte environ 200 employés, répartis entre San Francisco, Chicago et Washington. "Le but de l'entreprise est de mettre la santé entre les mains du consommateur. Nous nous sommes concentrés sur ce but via la création d'une plate-forme nourrie par les données des utilisateurs afin de créer un engagement toujours plus fort," explique David Ko.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale