Un campus virtuel pour concilier IA et recherche médicamenteuse

Pour mettre l’intelligence artificielle au service de la recherche de nouveaux médicaments innovants, Oncodesign Precision Medicine et les laboratoires Servier créent FederAidd, un campus virtuel à vocation internationale.

Partager
Un campus virtuel pour concilier IA et recherche médicamenteuse

Spécialiste de la médecine de précision pour traiter les cancers résistants et métastatiques, l’entreprise dijonnaise (Côte-d’Or) Oncodesign Precision Medicine s’appuie sur l’intelligence artificielle depuis 2015.

"Nous avons introduit la réflexion sur l’IA en collaboration avec d’autres partenaires pour construire une base de données à partir des patients atteints de cancer du plus au moins résistant au traitement afin de construire des algorithmes et travailler sur des traitements plus performants", détaille Philippe Genne, PDG d’Oncodesign Precision Medicine.

Cette démarche a servi de point de départ à une réflexion engagée par l’entreprise biopharmaceutique et le groupe pharmaceutique international Servier pour créer un campus virtuel d’innovation ouverte pour accélérer et fiabiliser le processus de découverte de médicaments, Drug Discovery, grâce à l’intelligence artificielle : FederAidd.

Réunir les acteurs

Appliqué l’IA au process de découverte de médicaments sera donc au cœur de l’activité du campus virtuel FederAidd. Ce dernier vise à interconnecter les différents acteurs de l’univers médical et de l’intelligence artificielle pour faire émerger de nouveaux projets, des expériences et des formations. Les industries pharmaceutiques, les entreprises de la biotech mais aussi les hôpitaux et universitaires échangeront avec les instituts de recherche, les start-ups et autres entreprises évoluant dans l’univers des technologies.

"La cancérologie possède un peu d’avance sur l’analyse des pathologies avec l’intelligence artificielle et nous voulons étendre cette pratique." Devant le long process de recherche pour trouver des molécules capables de bloquer les protéines responsables de la maladie et obtenir des candidats médicament, la technologie pourrait analyser plus vite les données tout en apportant plus de fiabilité avec des molécules plus efficaces.

"On analyse de façon objective les données et on va plus vite dans les conclusions mais il faut avoir accès à ce champ de compétence technologique." Pour y contribuer, FederAidd entend rassembler les acteurs déterminants des grands bassins de l’IA qu’ils soient en France, au Canada, aux Etats-Unis ou ailleurs.

L’IA pour réduire les coûts

Coûteux et aléatoire, le process de Drug Discovery n’aboutit pas toujours à un médicament. "Sur dix projets initiés, il n’y en a souvent qu’un qui fonctionne. Les laboratoires engagent des investissements sans avoir la garantie d’un retour. L’intelligence artificielle va fiabiliser le process pour arriver à un taux de réussite d’un sur deux environ et ainsi rationaliser l’investissement." Philippe Genne espère ainsi que le prix des médicaments sera réduit à son tour. "Nous pourrons éliminer plus tôt les mauvaises molécules pour identifier et développer les meilleures d’entre elles."

L’IA aux côtés du patient

L’intelligence artificielle intervient très tôt dans la médecine de précision. "Les patients subissent des prélèvements, des analyses, de l’imagerie et dès ce niveau, l’IA va aider le médecin dans son diagnostic pour adapter un traitement spécifique au profil de chaque patient."

Dans la suite du parcours de soin, en plus d’identifier les protéines responsables de la maladie, l’IA intervient pour structurer les molécules et les potentiels médicaments mais aussi les optimiser, analyser les données pré-cliniques pour les transposer à l’homme puis analyser les données des essais cliniques. Une fois sur le marché, l’IA devient un outil de diagnostic complémentaire. Un webinar aura lieu au premier trimestre 2023 pour présenter le fonctionnement de FederAidd et les modalités pour rejoindre le campus virtuel international.

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS