Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un cluster de la simulation 3D émerge en Aquitaine

Aerocampus Aquitaine à Latresne (Gironde) a hébergé les 29 et 30 octobre le congrès it3D event, qui réunit des fournisseurs et des utilisateurs de technologies de simulation virtuelle, sources d’importants gains de productivité dans l’industrie
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un cluster de la simulation 3D émerge en Aquitaine
Un cluster de la simulation 3D émerge en Aquitaine © Onera

Pas moins de 600 personnes se sont déplacées en deux jours au congrès it3D event, dédié à la 3D collaborative et immersive à Aerocampus Aquitaine à Latresne (Gironde) sur la rive droite de la Garonne. Un événement co-organisé par la société bordelaise Immersion, leader européen de la simulation 3D pour l'industrie (45 salariés et 9 millions d'euros de chiffre d'affaires), le campus de formation Aerocampus Aquitaine et l'agence de communication Territoires & Co.

 

La simulation virtuelle est utilisée depuis une bonne dizaine d’années dans l’aéronautique et l’automobile. A Airbus, notamment. "Pour s'assurer du bon positionnement de certaines pièces sur l'A350 XWB, nos techniciens ont superposé une image virtuelle à l'image réelle, ce qui a permis de gagner jusqu'à sept heures par opération", explique Yann Barbaux, le directeur de l'innovation.

 

INSTALLER CES TECHNOLOGIES AU SEIN DES PME

Les avantages de ces nouvelles technologies sont multiples. Ces outils de simulation 3D permettent de faire intervenir des experts à l'autre bout de la planète sur un problème pointu sans qu'ils se déplacent ou encore d'améliorer la formation et la qualité d'intervention d'agents sur des opérations délicates de maintenance.

 

"L’enjeu aujourd’hui, c’est de démocratiser l'usage de la simulation 3D chez les sous-traitants de l'industrie dans les cinq prochaines années", avance Matthieu Lépine, un cadre de la société bordelaise Immersion, fondateur de ce congrès. Le matériel est devenu accessible. Il y a trois ans, un casque immersif coûtait 10 000 euros, aujourd'hui, il en vaut 300. En outre, "le plan usine du futur, lancé par l'État, constitue une formidable occasion d'implanter ces technologies", poursuit-il.

 

Naissance d'un cluster aquitain

Le marché mondial de la réalité virtuelle et augmentée pourrait atteindre 150 milliards de dollars à l'horizon 2020. En Aquitaine, la filière, qui compte déjà une trentaine d'entreprises, a annoncé aujourd’hui le lancement d’un cluster spécialisé dans la simulation 3D pour l'industrie, emmené par Immersion et son PDG, Christophe Chartier, avec le soutien de la Région Aquitaine.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media