Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un conducteur de Tesla, décédé dans un accident, avait signalé des problèmes avec l'Autopilot

Vu ailleurs Walter Huang, décédé dans un accident alors que l'Autopilot de sa Tesla Model X était enclenché, avait expliqué avoir dû reprendre le contrôle de son véhicule plusieurs fois car le système d'aide à la conduite le faisait se diriger vers la zone située entre la bretelle d'autoroute et la voie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un conducteur de Tesla, décédé dans un accident, avait signalé des problèmes avec l'Autopilot
Le cockpit d'une Tesla Model S. © Julien Bergounhoux

Walter Huang avait déjà rencontré des problèmes avec l'Autopilot de Tesla avant son accident mortel survenu en mars 2018 en Californie, selon le National Transportation Safety Board (NTSB), l'autorité américaine en charge de la sécurité routière, qui a publié un rapport mardi 11 février 2019. L'ingénieur logiciel de chez Apple a été victime d'un accident mortel alors que le système d'aide à la conduite Autopilot de sa Tesla Model X était enclenché, précise Reuters.

 

A l'occasion d'un trajet durant lequel l'Autopilot était enclenché, Walter Huang avait expliqué que la voiture se déportait vers la zone située entre la bretelle d'autoroute et la voie. Une zone que les véhicules n'ont pas le droit de franchir. Les données collectées dans le véhicule confirment que Walter Huang avait alors repris le contrôle de son véhicule lorsque l'Autpilot le déportait vers cette zone, ajoute Reuters.

 

Le conducteur n'avait pas les mains sur le volant

Lors de l'accident qui lui a coûté la vie, la Tesla Model X circulait à environ 110 km/h quand elle a percuté une barrière de sécurité. Les mains de Walter Huang n'ont pas été détectées sur le volant durant les 6 secondes précédent l'accident mortel, selon le rapport du NTSB. Il n'y aucune trace de freinage d'urgence ou de redirection du véhicule.

 

Au cours des 18 minutes précédent l'accident et durant lesquelles l'Autopilot était enclenché, le système n'a pas non plus détecté les mains du conducteur sur le volant (environ un tiers du temps) et deux alertes visuelles ont été émises, ainsi qu'une alerte sonore, poursuit Reuters.

 

Le manque de vigilance, un problème récurrent ?

Selon le NTSB, il semble que Walter Huang utilisait son smartphone durant son trajet. L'application "Three Kingdoms" était active et la plupart des utilisateurs jouent avec leurs deux mains. Toutefois, les données collectées ne sont pas suffisantes pour savoir comment Walter Huang interagissait avec le jeu et s'il tenait son téléphone au moment de l'accident.

 

La NTSB ajoute dans son rapport que lors d'un autre accident mortel survenu en mars 2019 à Delray Beach en Floride, le conducteur n'avait pas non plus les mains sur le volant durant les 8 secondes précédent l'accident. Le conducteur de la Tesla Model 3 n'a pas réagi et son véhicule a percuté un semi-remorque.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media