Un Fablab de drones ?

Le digital champion français Gilles Babinet présente le Flylab, un fablab (lieu ouvert au public où sont mis à disposition toutes sortes d'outils pilotés par ordinateur pour la conception et la réalisation d'objets) axé sur la fabrication de drones open source.

Partager
Un Fablab de drones ?

Lorsque l’on m’a parlé pour la première fois du FlyLab, je dois avouer avoir au début été plutôt sceptique : comment un fablab, aussi sophistiqué qu’il fût, pouvait parvenir à créer des produits d’aussi haute technologie que des drones, principalement à usage professionnel ?

C’est pourtant le challenge que relève brillamment Hakim Amrani Montanelli et son FlyLab.

En s’appuyant sur un ensemble de technologies open source et open hardware, il peut fabriquer toutes les parties d’un drone, et en abaisse drastiquement le prix, parfois d’un facteur 20.

L’ensemble des éléments logiciels sont évidemment libres, le micro-contrôleur est basé sur une plateforme Arduino - opensource -, tandis que la structure principale est réalisée en impression 3D.

Même des pièces de haute technologie, comme l’étage haute fréquence, les moteurs électriques et les antennes HF peuvent être fabriqués par le Flylab.

Pour l’instant, seules les hélices - qui sont injectées à haute pression pour disposer de la précision suffisante - sont produites à l’extérieur du FlyLab.

Des technologies pointues et propriétaires deviennent accessibles à tous

Aujourd’hui situé dans un appartement dans le 11e arrondissement de Paris, il devrait prochainement trouver un lieu à sa mesure - on évoque l’école 42 de Xavier Niel -, ou encore les futurs locaux de La Paillasse.

Il sera alors possible d’y concevoir des drones de tous types : pour l’architecture, la cartographie, l’agriculture, la sécurité, etc.

En faisant largement appel aux principes de l’opensource, le FlyLab maximise son potentiel d’innovation. Toutes les architectures et spécifications de drones sont partagées entre les différents fablabs de drones dans le monde, et améliorées par des milliers de bénévoles passionnés, permettant ainsi une vitesse d’innovation souvent supérieure à celle des acteurs propriétaires et commerciaux.

Des technologies auparavant extrêmement pointues et propriétaires deviennent ainsi accessibles à tous, à moindre prix et sont améliorées sans cesse.

Au delà de l’intérêt économique, il y a là un véritable modèle de développement, qui mériterait sans doute plus d’attention, à la fois des pouvoirs publics mais aussi des acteurs économiques qui peuvent avoir de l’intérêt pour l’utilisation des drones.

De surcroît, le FlyLab s’intéresse également à la nouvelle mode des nanosatellites - également opensource - qui fait fureur aux Etats-Unis.

Gilles Babinet, patron-fondateur de CaptainDash, ancien président du Conseil national du numérique et digital champion pour la France auprès de l'Europe

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS