Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un fonds américain parie sur Sézane, la pépite française de la mode en ligne

Levée de fonds Vu ailleurs La start-up Sézane, à l'origine d'une marque de prêt-à-porter féminine, lève des fonds auprès de General Atlantic pour renforcer ses investissements technologiques et logistiques. Née sur Internet, Sézane réalise 92% de son activité en ligne et connaît une forte croissance. Un succès qu'elle décline petit à petit dans le monde physique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un fonds américain parie sur Sézane, la pépite française de la mode en ligne
Un fonds américain parie sur Sézane, la pépite française de la mode en ligne © Facebook Sézane

Selon les informations du Figaro, la marque de prêt-à-porter Sézane vient de réaliser une augmentation de capital auprès de General Atlantic (GA), un fonds d'investissement américain qui accompagne les jeunes entreprises à forte croissance comme Airbnb, Uber, Snap ou encore ManoMano en France et FlixBus en Allemagne. Lors de cette levée de fonds, GA a racheté la part d'un autre fonds américain. "Summit, actionnaire de Vente-Privé, était entré en 2016 au capital de Sézane", précise le quotidien. Le montant de l'investissement n'a pas été dévoilé.

 

Un succès sur les réseaux sociaux et dans les "appartements"

Créée par Morgane Sézalory en 2013, la marque Sézane fait partie des DNVB. Ce nouvel acronyme assez barbare désigne les "digital native vertical brands". Ces marques sont nées en ligne mais ne vendent pas que sur Internet. Elles éliminent tous les intermédiaires mais ne vendent pas des produits low cost. Elles maîtrisent les réseaux sociaux sur le bout des doigts mais racontent aussi leurs histoires en boutique.

 

Sézane s'inscrit ainsi sur un positionnement haut de gamme. Les chaussures coûtent environ 200 euros quand la maille s'approche des 100 euros. Sur Instagram, la marque réunit une communauté de plus de 800 000 personnes. Le succès de la start-up se décline également dans le monde physique. Sézane dispose ainsi d'un corner au Bon Marché, a ouvert des pop up stores en régions et dispose de trois "appartements" à Paris, Aix-en-Provence et New York. La marque a recruté il y a quelques mois Daniela Leonini Bournazac, designer et ancienne directrice du magasin parisien Merci, pour "retailiser" son activité. "Je vois le magasin comme un lieu de destination. Il permet de créer de la proximité et de donner l'impression que l'on reçoit chez soi. C'est pour ça que notre marque digitale s'est lancée dans le physique", nous expliquait la directrice du retail qui a pour mission "d'événementialiser " les points de vente de Sézane.

 

30% de croissance et 80 millions d'euros de chiffre d'affaires

Selon le Figaro, Sézane aurait vu ses ventes augmenter de 30% l'année dernière et devrait réaliser 80 millions d'euros de chiffre d'affaires lors de son exercice 2018. 92% de son activité est réalisée en ligne et 20% de ses ventes s'effectuent déjà à l'international. La jeune pousse connaît une forte croissance puisque ses effectifs ont été multipliés par cinq en l'espace de deux ans pour atteindre 150 collaborateurs aujourd'hui. "Son nouveau partenaire l'aidera à muscler technologie et logistique, à intégrer une partie du stockage pour livrer toujours plus en 24 à 48h", indique le quotidien.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale