Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un jumeau numérique et une nouvelle plate-forme de services pour la région Ile-de-France

2,5 millions de bâtiments ont été modélisés en 3D par l'entreprise Siradel pour créer le jumeau numérique de la région Ile-de-France. Celui-ci sera accessible sur la nouvelle plate-forme de services que la région va présenter le 15 octobre prochain.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un jumeau numérique et une nouvelle plate-forme de services pour la région Ile-de-France
Une modélisation 3D de la région Ile-de-France sera très prochainement accessible.

Pour avancer dans son projet de "smart territoire", la région Ile-de-France s'est rapprochée de Siradel, une société rennaise rachetée par Engie qui réalise des jumeaux numériques des villes. Les franciliens pourront bientôt chercher leur habitation dans ce jumeau numérique 3D, sorte de Google Maps plus avancé de la région. L'annonce a été faite par Gwenaëlle Costa le Vaillant, directrice des programmes smart region et TI(GA) à la région Ile-de-France, mercredi 9 octobre 2019 à l'occasion d'une matinée innovation organisée par Engie.

 

La région Ile-de-France va présenter le 15 octobre prochain sa "plate-forme de services citoyens numériques et durables accessible via un portail web", précise à L'Usine Digitale Gwenaëlle Costa le Vaillant. Cette plate-forme est pensée comme "un guichet unique hébergeant tout un ensemble de services", qu'ils soient proposés par la région elle-même, l'un de ses 40 partenaires, ou les différentes villes. Quatre thématiques sont mises en avant : "l'énergie et l'environnement, la qualité de vie, les activités économiques et la découverte sport, loisir, culture, éducation", liste Gwenaëlle Costa le Vaillant.

 

2,5 millions de bâtiments modélisés en 3D par Siradel

Un service de visualisation d'un jumeau numérique 3D de la région sera accessible. Ce sont les rennais de Siradel qui ont modélisé l'ensemble du territoire francilien. L'entreprise "agrège l'ensemble des données existantes, les qualifient puis les complètent avec ses propres données", explique à L'Usine Digitale Laurent Bouillot, CEO de Siradel.

 

Des véhicules équipés de caméras et de capteurs (humidité, pollution, caméra thermique…) arpentent donc les rues afin d'avoir "une vision la plus exhaustive et sensorielle possible de la ville", détaille Laurent Bouillot. "Par exemple, pour la région Ile-de-France ce sont 10 000 jeux de données qui ont été réunis en un référentiel sur une durée de six mois, poursuit le CEO de Siradel. Ainsi que 2,5 millions de bâtiments en 3D, les calculs de potentiels solaires, etc."

 

A partir de cette modélisation, un premier service baptisé "Mon potentiel solaire" sera accessible. "Le but est de projeter le soleil pendant un an mètre carré par mètre carré de toit et de voir quel est le vrai potentiel d'ensoleillement", explique Gwenaëlle Costa le Vaillant. Derrière, Mon potentiel solaire aide à calculer le potentiel économique et environnemental d'un projet solaire ou les démarches à faire pour obtenir un permis de construire. Le but est d'accompagner le francilien, l'entreprise ou l'agriculteur jusqu'à la réalisation concrète du projet.

 

Permettre aux franciliens d'être force de proposition

Cette plate-forme accueillera aussi dès son lancement le service "Smart works" qui recense tous les endroits où il est possible de travailler de quelques minutes à quelques heures ou quelques jours en Ile-de-France (espaces de coworking, médiathèques, universités avec des salles non utilisées, etc.). Surtout, ajoute Gwenaëlle Costa le Vaillant, "un autre service autour des données publiques et privées, pas forcément en open data, mais pour voir comment on peut créer de nouveaux services" sera accessible. Ces données pourront être couplées avec celles disponibles sur le jumeau numérique. La mise à disposition de toutes ces informations "favorise la création de nouveaux services puisqu'un francilien peut décider de croiser telle information avec une autre", abonde Laurent Bouillot.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media