Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un lieu consacré à l'intelligence artificielle ouvre ses portes à Sophia Antipolis

Vu ailleurs La "Maison de l'intelligence artificielle" ouvre ses portes à Sophia Antipolis, dans les anciens locaux du CNRS. Porté par le département des Alpes-Maritimes, ce lieu doit permettre de rassembler acteurs publics et privés autour de projets communs dans le but de favoriser "une IA éthique et responsable".
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un lieu consacré à l'intelligence artificielle ouvre ses portes à Sophia Antipolis
Un lieu consacré à l'intelligence artificielle ouvre ses portes à Sophia Antipolis

La "Maison de l'intelligence artificielle" ouvre ses portes le 12 mars 2020 à Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), révèle 20 Minutes. La structure de 700 mètres carrés a pris place dans les anciens locaux du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) pour un montant d'un million d'euros investi par le département des Alpes-Maritimes. L'objectif est de créer un "hub" où se retrouveront universitaires, entreprises, étudiants et membres de la société civile pour découvrir ce qu'est l'IA mais également pour créer des projets communs.

Créer des projets communs

Ce projet a été porté par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes, la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis, l'université Côte d’Azur et la Chambre de commerce et d’industrie Nice Côte d’Azur.

La "Maison" est composée de trois zones : le "Lab" est dédié aux start-up, aux entreprises, à la recherche et aux collectivités pour mener des projets communs et le "showroom" doit permettre au grand public de découvrir les cas d’usage de l'IA autour de la santé, de la vie quotidienne, la culture et du territoire. Le troisième lieu, la "training room", est consacré aux colloques et aux événements. "Les salariés du public et du privé, dont les métiers vont changer avec l’IA, y seront également formés", a précisé Paul Sgro, directeur de la transformation numérique et de la relation usager pour le département.

Une IA "éthique et responsable"

Cette nouvelle structure est censée s'articuler avec l'Observatoire des impacts technologiques économiques et sociétaux de l'intelligence artificielle (OTESIA) lancé en novembre 2019 par ces mêmes acteurs. L'objectif de ces nouveaux dispositifs est de "porter une IA responsable et éthique". "Le danger est d’entrer dans une société qui perd de son sens et son humanité. C’est pourquoi il faut que nous instaurions une véritable éthique", a déclaré Charles-Ange Ginésy, président du département des Alpes-Maritimes, lors de l’inauguration de la Maison. Une volonté qui coïncide avec la stratégie de la Commission européenne dévoilée le 19 février 2020 dans un livre blanc.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media