Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un logiciel de réalité augmentée pour réduire les problèmes de maintenance et les coûts

L'un des plus grands complexes hôteliers Australiens, Crown, se met à la réalité augmentée pour améliorer ses performances et coûts liés à la maintenance, en utilisant la plateforme d'IBM Maximo.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un logiciel de réalité augmentée pour réduire les problèmes de maintenance et les coûts
Un logiciel de réalité augmentée pour réduire les problèmes de maintenance et les coûts © Kryptyk - Flickr - C.C.

Crown, l'un des plus grands casinos et complexes hôteliers australiens, au revenu annuel de 1,73 milliards de dollars, s'est retrouvé confronté au challenge de faire fonctionner efficacement une entreprise avec 6 800 employés et de nombreux problèmes de maintenance. Crown s'est donc mis au numérique, en intégrant la plateforme de management d'IBM appelée Maximo à son système d'administration. Grâce à la géolocalisation, à des outils mobiles et de réalité augmentée, l'entreprise a repensé entièrement son système de management pour réduire ses problèmes de maintenance et leurs coûts. Une solution qui, adaptée à d'autres secteurs industriels, peut changer la vie en usine.

La logistique du futur

Pour gérer des milliers de conduits, générateurs, systèmes d'air conditionné, réfrigérateurs, lumières et autres, il faut un sacré système. Le numérique permet aux employés de Crown d'avoir accès sur leurs iPhones à tous les problèmes de maintenance à régler, et de les cartographier grâce à la géolocalisation, réduisant ainsi leur temps de réaction. Par ailleurs, la plateforme d'IBM, intégrée avec le système d'administration de Crown Peoplesoft, génère une base de données qui répertorie tous les détails et l'historique des infrastructures.

Imaginons que nos usines s'équipent de ce genre de système, la logistique et la chaîne de production pourraient en être révolutionnées.

L'un des gros problèmes de Crown, par exemple, est la perte de temps pour se déplacer d'un lieu à l'autre pour faire de la maintenance. Cela représente 25% du coût de chaque opération. Le géo-positionnement, en développement, permettrait de diriger de façon "intelligente" les employés en fonction de leur position géographique dans les usines mais aussi en fonction de leurs compétences.

De même, les usines vont bientôt pouvoir utiliser la réalité augmentée pour voir des machines ou infrastructures difficilement identifiables. Un conduit qui fuit au sous-sol sera immédiatement visible sur l'écran mobile, voir même qui sait, en 3D un jour.

Nora Poggi

 

Pas d’innovation dans le sport sans numérique ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media