Un second robot de la Nasa fait son arrivée dans la Station spatiale internationale

Voilà un nouveau venu dans la Station spatiale international (ISS), et ce n'est pas un astronaute. Le robot autonome Honey a rejoint son jumeau Bumble à bord de l'ISS. Ces robots, conçus pour se déplacer de façon autonome ou téléguidée, doivent venir aider les astronautes dans leurs tâches quotidiennes.

Partager
Un second robot de la Nasa fait son arrivée dans la Station spatiale internationale
Honey (droite) a rejoint Bumble (gauche) à bord de la Station spatiale internationale.

La Station spatiale internationale (ISS) a accueilli un nouveau robot autonome. Baptisé Honey, ce robot en forme de cube est le deuxième à rejoindre l'ISS après l'arrivée de Bumble plus tôt dans l'année, précise la Nasa dans un communiqué publié le 22 novembre 2019. Ces petits robots autonomes sont identiques. Pour les distinguer facilement, ils ont été peints de couleurs différentes : Honey est jaune et Bumble est bleu.

Honey et Bumble font partie d'Astrobee qui est un système composé de trois robots "volants" ainsi que de leur station de charge. Astrobee va permettre de tester ces robots et voir comment ils peuvent assister un équipage et réaliser des tâches de surveillance à bord de l'ISS. Le troisième robot, baptisé Queen, rejoindra l'ISS en juillet.

Une même architecture logicielle

En attendant, Luca Parmitano, un des astronautes présent à bord, a réalisé les tests initiaux sur Honey. A son arrivée, il a été placé sur la station de recharge et s'est réveillé pour la première fois dans l'espace à côté de son coéquipier Bumble qui, lui, est arrivé fin avril. Les robots Astrobee ont les mêmes systèmes : Honey peut donc bénéficier du travail jusqu'à présent réalisé par son coéquipier Bumble. Ce dernier a notamment cartographié l'intérieur de l'ISS, et plus précisément son module Kibo. Un préalable indispensable pour qu'il puisse se repérer à bord. Depuis, Bumble a réalisé son premier vol solo à bord de l'ISS en juin dernier.

Le premier vol en solitaire de Bumble.

Honey a reçu les données cartographiques stockées par Bumble via une simple mise à jour de son logiciel réalisée par les ingénieurs à bord. Mais, même si les deux robots ont le même software, Honey a besoin d'être testé avant d'être prêt à voler, précise la Nasa.

Aider les astronautes dans les tâches quotidiennes

Astrobee doit aider les astronautes à réduire le temps qu'ils passent sur les tâches quotidiennes afin qu'ils puissent se focaliser sur les choses que seules des humains peuvent faire. Les robots peuvent fonctionner de manière autonome ou bien être contrôlés par un astronaute, des superviseurs de vol ou des chercheurs au sol.

Les trois robots sont conçus pour réaliser des inventaires, documenter les expériences réalisées par les astronautes en les filmant ou travailler ensemble à bouger des cargaisons à travers la station. Ils sont doté d'un bras en forme de perche leur permettant de saisir la structure de la station afin de conserver leur énergie ou d'aider les astronautes. Les robots Astrobee sont aussi modulables et peuvent être améliorés.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS