Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un super French Tech Visa pour attirer les talents dans la tech

Pour assurer le développement des jeunes pousses françaises, le secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi a annoncé le lancement d'un visa simplifié pour les entreprises innovantes à la recherche de talents. Le communiqué de presse parle d'une première mondiale.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un super French Tech Visa pour attirer les talents dans la tech
Bienvenue en France aux experts numériques du monde entier. Le gouvernement simplifie les procédures © Gemalto

Parmi les facteurs qui pourraient handicaper le développement des pépites numériques françaises, le manque de talent figurent en bonne place, qu'on évoque les pros du code, de l'analyse de données (les fameux data scientists) ... Le secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi l'avait noté lors de son tour des start-up effectué l'an dernier : le recrutement figurait en tête des préoccupations des dirigeants de jeunes pousses. 

 

Talents internationaux welcome

Pour les aider à trouver les perles rares, l'Etat assure avoir mis en oeuvre plusieurs mesures, notamment en matière de formation des ingénieurs et techniciens. Le marché des compétences étant devenu international, il importe aussi de pouvoir faire venir des professionnels du monde entier, autrement dit de faciliter l'immigration pour ces postes. C'est chose faite si l'on en croit l'annonce de Bercy vendredi 1er mars 2019. Comme annoncé lors de Viva Tech 2018, pour accélérer le recrutement, le ministère dévoile la version assouplie de son French Tech Visa, réservé aux entreprises innovantes.


Un French Tech Visa  assoupli

Ce visa présente plusieurs caractéristiques : il est gratuit, valable 4 ans. Le processus d'obtention sera le même à quelques détails près quel que soit le pays d'origine du candidat. Enfin, il est sans condition de diplôme. Sur ce dernier critère, l'enjeu est de pouvoir recruter des compétences et de ne pas se priver des personnes qui se seraient formées sur le tas.


L'obtention de ce visa sera réservé aux entreprises qui ont été retenu comme telles par le Ministère de l'économie. Trois critères seront utilisés (un seul suffit pour l'être) : avoir bénéficié d'un soutien public à l'innovation au cours des cinq dernières années, avoir une partie de son capital détenu par une entité dont l'objet est "de financer ou investir dans des entreprises innovantes et dont les titres ne sont pas cotées", être ou avoir été accompagné par une entité spécialisée dans le soutien à l'innovation. L'entreprise qui souhaite en bénéficier devra demander sur une plateforme spéciale une lettre attestant de son caractère innovant. Enfin, le contrat de travail du salarié ainsi recruté devra préciser qu'il travaille à son développement technique ou commercial et afficher un salaire supérieur à deux fois le montant du smic annuel brut. 

 

Une première mondiale

Peu modeste, le communiqué de Bercy indique que ce visa d'un nouveau genre "sera le seul au monde à cumuler des avantages décisifs pour les start-up". Cette annonce intervient quelques jours après que France Digitale a annoncé la création de FD talents, une initiative qui vise aussi à faire revenir en France des expatriés ou des professionnels étrangers.


La question des visas est un sujet récurrent de tensions entre le président des Etats-Unis Donald Trump et les patrons de la Sillicon Valley. Un article récent du site Recode indiquait que les visas délivrés aux travailleurs étrangers ont reculé de 5 %... ce qui pourrait déboucher sur une vague d'externalisations offshore. Avec ce nouveau dispositif, la France va-t-elle attirer les recalés du trumpisme ? Après le "make our planet great again" d'Emmanuel Macron, voici venu le temps du Make French Tech greater ... 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale