Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un trio pour exploiter le futur bâtiment totem de la French Tech lyonnaise

C’est le consortium composé d’Arty Farty, Scintillo/Groupe SOS et 1Kubator qu’a choisi la Métropole de Lyon pour exploiter la Halle Girard à Confluence.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un trio pour exploiter le futur bâtiment totem de la French Tech lyonnaise
Un trio pour exploiter le futur bâtiment totem de la French Tech lyonnaise © Lyon French Tech

Après bien des atermoiements, la Métropole de Lyon a retenu un consortium pour assurer l’exploitation de la Halle Girard, lieu totem de la French Tech à Lyon. Les heureux élus sont Arty Farty, Scintillo/Groupe SOS et 1Kubator. Ils auront en charge la gestion, l’animation et la commercialisation de ces 4.000 m2 situés dans le quartier de la Confluence.

 

Ce trio est complémentaire. Le lyonnais Arty Farty, connu pour l’organisation d’événements comme les Nuits Sonores, devrait être le principal actionnaire de la future société par actions simplifiées, opérateur de la Halle Girard. Le consortium pourra s’appuyer aussi sur l’expertise d’innovation et l’expérience internationale de Groupe SOS et du holding Scintillo, ainsi que sur la vision entrepreneuriale de 1Kubator, basé à Lyon, qui a montré sa capacité à accompagner la création et le développement de start-up.

 

4 000 m² dédiés à l'innovation

Ancienne chaudronnerie, la Halle Girard réhabilitée comprendra 3.000 m2 dédiés aux start-up et 1.000 m2 dévolus à l’animation, à l’événementiel et à la restauration. Cette structure se veut tout à la fois un "lieu d’hébergement de porteurs de projets à fort potentiel du secteur numérique et plus largement des industries créatives et technologiques, un lieu de maturation, d’incubation et d’accélération de ces jeunes entreprises, un hub de ressources". L’objectif essentiel est de "massifier la création d’entreprises et d’accompagner les entrepreneurs d’ici ou d’ailleurs dans leur développement en leur facilitant l’accès à l’offre territoriale et aux marchés internationaux", souligne Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon en charge du numérique et de l’innovation.

 

L’aménagement du lieu totem devrait être achevé à l’automne 2018. Les travaux sont portés par la SPL Lyon Confluence et cofinancés par la métropole lyonnaise et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media