Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Unboxing] L'Oculus Rift S examiné sous toutes les coutures

L'Oculus Rift S est désormais disponible à l'achat. Pour compléter notre test de ce casque de réalité virtuelle, nous vous proposons un unboxing méthodique en images, ainsi que des comparaisons avec l'Oculus Rift d'origine et l'Oculus Quest.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Facebook sort un nouveau casque de réalité virtuelle ce 21 mai, trois ans après la sortie de l'Oculus Rift. Le nouveau venu se nomme Oculus Rift S, et n'est pas tant un successeur qu'un remplaçant. Vendu au même prix de 449 euros, il fonctionne désormais sans capteurs externes et intègre de meilleures lentilles, une plus haute résolution d'affichage, et des contrôleurs à l'ergonomie repensée. En parallèle à notre test détaillé de l'Oculus Rift S, nous vous invitons à découvrir un unboxing complet du produit en photos, plus des comparaisons avec le premier Oculus Rift ainsi que l'Oculus Quest.

 

La boîte du Rift S est de bonne facture, comme d'habitude chez la marque. Elle inclut le casque et son câble de 5 mètres, deux contrôleurs, deux piles AA, et un adaptateur DisplayPort vers miniDisplayPort (utile pour se servir du casque avec un ordinateur portable).

 

Un choix surprenant a été fait au dos de la boîte : lister trois jeux (Stormland, Defector, Asgard's Wrath) qui ne sont pas encore disponibles, et dont la date de sortie n'est même pas encore connue. Le Rift S a par chance de nombreux jeux existants sur lesquels se rabattre en attendant.

 

La boîte continue la tradition des Rifts en incluant une poignée, ce qui permet de la transporter plus facilement.

 

La boîte est sobre une fois sortie de son fourreau.

 

Une présentation simple et efficace.

 

Des renforts en mousse sont prévus pour éviter tout déplacement des appareils lors du transport.

 

Le casque une fois sorti de sa boîte. On note les deux caméras frontales qui servent à la fois à suivre le positionnement du casque lui-même, mais aussi des contrôleurs.

 

Le côté gauche est doté d'une troisième caméra et d'un port jack 3.5 mm pour brancher un casque audio. L'Oculus Rift S inclut des haut-parleurs par défaut dans son système d'attache (invisibles sur la photo), mais leur qualité sonore est en deça de ce que procurent des écouteurs ou un casque audio de qualité.

 

Le côté droit est également doté d'uné camra pour le tracking, et est marqué du logo de Lenovo, qui a aidé à la conception du casque (notamment de son système d'attache) et le fabrique dans ses usines pour le compte d'Oculus.

 

Un bouton est présent sous le casque. Il permet de régler la distance des lentilles avec les yeux. On voit également sur le dessous du système d'attache les fentes qui laissent filtrer le son des deux côté.

 

L'Oculus Rift S est accompagné d'un câble de 5 mètres de long, au bout duquel on trouve deux embouts (USB 3.0 et DisplayPort) à brancher sur son ordinateur. Le casque n'est pas compatible avec les ports HDMI, même en utilisant un adaptateur.

 

Une vue de dessus révèle la 5e et dernière caméra de tracking, ainsi que la sangle supérieure qui assure un meilleur maintien du casque sur la tête.

 

Le système d'attache se règle à l'aide d'une molette à l'arrière. C'est simple, rapide et confortable à utiliser.

 

Voici tout le contenu de la boîte.

 

L'Oculus Rift S comparé à l'Oculus Rift. Il est plus lourd et un peu plus large que son grand frère.

 

A gauche, le contrôleur de l'Oculus Rift. A droite, celui de l'Oculus Rift S. Le nouveau modèle est plus compact, plus léger, et son arceau est dirigé vers l'utilisateur car le casque utilise des capteurs intégrés et pas externes.

 

Les contrôleurs sont fonctionnellement identiques, même si leur ergonomie diffère un peu.

 

Le système d'attache du Rift S n'est pas clairement supérieur à celui du Rift, mais ne lui est pas inférieur non plus. Ils se valent.

 

L'absence d'écouteurs intégrés est le gros point noir du Rift S. Ceux du Rift original ont contribué a en faire la référence de la première génération de casques de réalité virtuelle.

 

L'Oculus Rift S à côté de l'Oculus Quest, qui sort le même jour. Ils se distinguent par le fait que le Rift S fonctionne avec un PC tandis que le Quest est un appareil tout-en-un. Cela permet au Rift S d'avoir accès à des expériences beaucoup plus chiadées que sur Quest.

 

On note également une différence dans le système d'attache et dans l'agencement des caméras de tracking.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media