Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une app de paiement mobile, la (nouvelle) réponse de Monoprix à Amazon Go

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Monoprix serait sur le point de tester une application mobile qui permettrait de régler ses courses directement sur son smartphone, sans passer par la caisse. Une initiative qui vise à fluidifier l'expérience client en magasin, comme le propose le scénario Amazon Go, sans réaliser d'énormes investissements technologiques.

Une app de paiement mobile, la (nouvelle) réponse de Monoprix à Amazon Go
Une app de paiement mobile, la (nouvelle) réponse de Monoprix à Amazon Go © Flickr - ellevalentine

Selon les informations de nos confrères de LSA, Monoprix s'apprête à lancer une expérimentation autour d'une application mobile d'encaissement. Dans un premier temps, le dispositif ne pourra être testé que par les collaborateurs de l'enseigne. La solution pourra ensuite être éprouvée auprès du grand public avec un déploiement prévu au magasin Monoprix de la Madeleine, à Paris.

 

Payer ses courses en magasin sur son mobile

"Le consommateur doit scanner ses articles pour les mettre au panier et termine ses courses en payant sur son mobile. Il sort ensuite simplement avec ses articles sans passer par la caisse", explique le magazine spécialisé, qui n'hésite pas à comparer ce scénario à celui proposé par la firme de Seattle avec Amazon Go : "Presque le même scénario qu’Amazon Go, mais en moins cher et on peut le supposer avec moins de bugs techniques dans le suivi des clients et des pickings ! "

 

Une comparaison à nuancer toutefois puisque dans le cas d'Amazon Go, les clients n'ont pas besoin de scanner systématiquement les articles qu'ils ajoutent à leur panier avec leur smartphone. Dans la vidéo de présentation réalisée par le géant américain, les clients doivent simplement s'identifier en passant leur smartphone, avec l'application Amazon Go ouverte, devant une borne à l'entrée du magasin. Ensuite, une palette de technologies, mixant algorithmes de vision par ordinateur, deep learning et nombreux capteurs, permet de déterminer automatiquement quel produit a été ajouté au panier. L'expérience se veut naturelle puisque si le client repose son produit en rayon, il est déduit de la liste de course. Reste, en effet, que le dispositif n'aurait pas encore été déployé auprès du grand public pour des raisons de bugs techniques...

 

Des investissements technologiques mesurés

Ce n'est pas la première riposte de l'enseigne française face à l'offensive Amazon Go. En décembre dernier, Monoprix avait répondu, avec humour, à l'entreprise de Jeff Bezos en publiant, à son tour, une vidéo parodiant celle du géant américain. Celle-ci montrait qu'il était déjà possible chez Monoprix de faire ses courses, sans passer par l'étape "caisse"... grâce à l'offre de livraison à domicile.

 

Toutefois "cette solution s'adresse aux grosses courses", note LSA, et non aux clients qui viennent acheter leur déjeuner entre 12h et 14h. C'est pour répondre à ce cas de figure, que Monoprix aurait planché sur cette solution d'encaissement mobile, qui se présente comme un compromis entre amélioration de l'expérience utilisateur et investissements technologiques mesurés, puisque dans le cas de Monoprix, la solution d'encaissement mobile s'appuierait, elle, sur la technologie NFC. "Amazon Go est un coup de pub et une débauche de technologies qui coûte cher. Or, la marge est clé dans le retail et impose une maîtrise des coûts d’exploitation. Le parcours client est intéressant mais il faut trouver un juste milieu en termes d’investissement. L’enjeu porte davantage sur comment fournir un service avec des équipements que l’on a déjà", estime Xavier Guery, directeur de l'organisation et des systèmes d'information, interrogé par LSA.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale