Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une cyberattaque d'ampleur touche 200 institutions publiques belges

Vu ailleurs Des réunions parlementaires interrompues, les prises de rendez-vous vaccinaux bloqués... Voici les conséquences immédiates d'une attaque informatique par DDoS qui a touché le fournisseur d'accès internet belge "Belnet". Il connecte les universités, les services publics et certains hôpitaux de Belgique. Une plainte a été déposée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une cyberattaque d'ampleur touche 200 institutions publiques belges
Une cyberattaque d'ampleur touche 200 institutions publiques belges © Ingeverhelst

Près de 200 organisations publiques ont été victimes d'une attaque informatique le mardi 4 mai, d'après la RTBF. C'est le réseau Belnet, qui fournit l'accès Internet aux université, aux hautes écoles, aux centres de recherches et aux services publics, qui a été touché par une attaque par DDoS. Ce type d'attaque dit par "déni de service distribué" consiste à rendre indisponible un service ou à en dégrader très fortement le fonctionnement en saturant un serveur de requêtes. 

L'origine de l'attaque est inconnue
L'origine de cet incident reste encore floue. "Ce n'est pas évident car il s'agit d'un piratage à très grande envergure visant à l'ensemble du réseau Belnet", a expliqué Davina Luyten, la porte-parole de Belnet. Elle a ajouté que le réseau faisait "régulièrement" l'objet d'attaques par DDoS mais celle-ci "surpasse complètement la capacité de notre réseau". 

Pour les clients de Belnet – des universités, des centres de recherche et des hôpitaux – les conséquences de l'attaque informatique se traduisent par un accès très lent, voire inexistant à Internet.

Ainsi, un certain nombre de réunions ont été annulées au Parlement fédéral. Même problème au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui a été contraint de suspendre ses travaux de commission. "En raison de la situation sanitaire, une partie des parlementaires intervient à distance via le système Cisco Webex, or le problème de connexion internet généré par la cyberattaque ne permet pas de garantir la poursuite des débats", peut-on lire dans un communiqué.

Le parquet fédéral, qui coordonne tous les parquets en Belgique, a également été touché. Il a subi quelques désagréments pendant une réunion en visioconférence mais assure que ceux-ci ont été rapidement résolus. 

Le système de prise de rendez-vous vaccinaux touché
Les centres de vaccination contre le Covid-19 ont également été touchés. Leurs systèmes de réservation en ligne a été perturbé avant d'être rétablis quelques heures plus tard. En revanche, les centres situés en Wallonie, à Gand et Anvers restent toujours affectés par l'incident, d'après Frank Robben, le responsable informatique pour la campagne de vaccination. 

Belnet a déposé une plainte auprès de la Federal Computer Crime Unit, le service spécialisé de la police fédérale belge pour la criminalité sur Internet.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.