Une panne informatique affecte les systèmes de passage automatisé des frontières

Les voyageurs des aéroports d'Orly, de Roissy et de la gare du nord devront être patients. Les bornes de passage automatisé aux frontières, censées fluidifier les contrôles grâce à la reconnaissance faciale, sont affectées par une panne du système informatique de la Direction centrale de la police aux frontières. La nature de cet incident n'est pas connue.

Partager
Une panne informatique affecte les systèmes de passage automatisé des frontières

Les bornes de passage automatisé aux frontières – connues sous le nom de PARAFE pour "passage automatisé rapide aux frontières extérieures" – installées dans les aéroports et les gares français sont actuellement affectées par une panne du système informatique de la Direction centrale de la police aux frontières, d'après un tweet de Paris Aéroport (anciennement ADP) publié ce 1er juin au matin.

Jusqu'à une heure de retard

Ce dysfonctionnement provoque des retards au départ et à l'arrivée des aéroports Orly et de Paris-Charles de Gaulle, ajoute le groupe. La gare du Nord serait également touchée, d'après les informations de Ouest France. Jusqu'à une heure de retard est à prévoir pour le contrôle des voyageurs.

Les sas PARAFE ont été mis en place pour fluidifier le contrôle aux frontières extérieures grâce à la biométrie. Au lieu qu'un agent vérifie manuellement chaque justificatif, les voyageurs vers ou depuis un Etat hors de l'espace Schengen (qui comprend les territoires de 26 États européens) scannent leur passeport biométrique dans un sas. Une caméra équipée d'un système de reconnaissance faciale vérifie leur identité. En 2019, le ministère de l'Intérieur comptabilisait 213 sas installés en France ayant été empruntées par près de 11 millions de personnes.

La nature de la panne informatique n'est pour l'instant pas publiquement connue. Ni la Direction centrale de la police aux frontières, ni le ministère de l'Intérieur n'ont publié de communiqué à ce sujet. Contacté à plusieurs reprises, Paris Aéroport n'a pas non plus répondu à nos demandes de précision.

Une automatisation croissante dans les aéroports

La fluidification des contrôles dans les aéroports est un enjeu central pour les opérateurs de transports qui souhaitent lutter contre les coûteux embouteillages. C'est ainsi que l'aéroport d'Orly a testé la reconnaissance faciale grâce à la technologie d'Idemia. Grâce à la captation préalable de données biométriques, les voyageurs vers le Maroc avec la compagnie Transavia n'avaient plus besoin de présenter leur titre de transport lors de l'embarquement.

Or, cette automatisation nécessite une hygiène informatique irréprochable des systèmes, comme le rappelle cette panne informatique. Les futures investigations, à condition qu'elles soient rendues publiques, permettront d'en savoir davantage sur cet incident.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS