Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une première européenne pour le transport médical par drone a eu lieu en Belgique

Un drone a relié deux centres hospitaliers à Anvers pour transporter des tissus humains à analyser. Le vol expérimental a été réalisé par la société belge Helicus, qui est la seule en Europe à détenir les autorisations pour ce type de vol.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une première européenne pour le transport médical par drone a eu lieu en Belgique
Une première européenne pour le transport médical par drone a eu lieu en Belgique © Helicus

Le 23 août, un drone a effectué le premier vol expérimental en Europe entre deux hôpitaux pour livrer des tissus humains. Il a eu lieu en Belgique, à Anvers, entre le centre hospitalier ZNA et le centre hospitalier GZA. Le trajet de 800 mètres a duré 4 minutes. Le drone s'est posé sur le toit de l'hôpital Sint-Augustinus. 

L'appareil, construit par la société belge SABCA et piloté par l'entreprise flamande Helicus, transportait un tube contenant un flacon dans lequel se trouvait un tissu à analyser par le laboratoire SGS pour savoir s'il était cancéreux. Ce laboratoire, qui conduit des tests cliniques, envoie quotidiennement des échantillons aux laboratoires de biologie clinique des hôpitaux, et les analyses doivent avoir lieu rapidement après prélèvement.

Pour ces besoins, le transport par drone pourrait s'avérer plus rapide, plus fiable, moins coûteux et plus flexible. Les quatre laboratoires de ZNA et GZA traitent chaque année 1200 échantillons prélevés au cours d'opérations chirurgicales (comme des ablations de tumeur), à analyser en urgence (parfois moins de 30 minutes).  
 

temps de trajet divisé par deux

La présidente de ZNA a détaillé à l'AFP qu'un trajet qui prendrait au mieux 21 minutes en voiture pourrait être bouclé en 10 minutes en drone, ce qui change beaucoup de choses lorsque les délais de livraison sont vitaux. A l'heure actuelle, les trajets s'effectuent par la route, parfois en taxi.

Trois autres vols ont suivi dans la même journée. Helicus est la seule entreprise européenne à avoir obtenu, mi-juin, une autorisation d'opérer des vols de drones pilotés à distance hors du champ de vision de l'opérateur, à des fins médicales et au-dessus d'une ville. Une nouvelle réglementation européenne devrait autoriser la généralisation du transport de tissus humains par drones en 2023, et la société ambitionne de mener des vols réguliers d'ici 2024. Une extension des expérimentations au transport de sang et d'organes est à l'étude.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.