Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une société allemande commande deux drones à Volocopter pour transporter ses secouristes

Un nouveau cas d'usage potentiel pour le VoloCity, l'aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux développé par Volocopter. ADAC Luftrettung, le plus grand opérateur d'ambulances aériennes d'Allemagne, a commandé deux véhicules à la start-up allemande pour tester leur utilisation en vue d'une intégration à sa flotte d'hélicoptères.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une société allemande commande deux drones à Volocopter pour transporter ses secouristes
Une société allemande commande deux drones à Volocopter pour transporter ses secouristes © Volocopter

Le plus grand opérateur d'ambulances aériennes d'Allemagne a réservé deux taxis volants VoloCity auprès de Volocopter. ADAC Luftrettung explique dans un communiqué publié mardi 15 décembre 2020 vouloir mener des tests opérationnels en 2023 et étudier plus amplement les bénéfices des eVTOL, aéronefs électriques à décollage et atterrissage verticaux, pour son service. Le but étant d'intégrer ces deux véhicules à sa flotte d'hélicoptères.

Simulation de plus de 26 000 urgences
Le partenariat entre Volocopter et ADAC Luftrettung a débuté en 2018 : les entreprises conduisent une étude pour modéliser et simuler une réponse médicale aérienne réalisée à l'aide de véhicules comme le VoloCity dans deux régions d'Allemagne. Plus de 26 000 opérations d'urgence ont été simulées depuis la base de secours d'Ansbach montrant aux partenaires que l'utilisation de ces véhicules dans le cadre de ce service était possible.

Il a notamment fallut prendre en compte le fait que le VoloCity ne peut pas accueillir une troisième personne, en plus du pilote et du médecin déjà présents à bord. Toutefois, selon l'ADAC Luftrettung qui est cité par Bloomberg, seulement 25% des opérations réalisées par hélicoptère nécessitent des évacuations. Néanmoins, l'ambulancier allemand a ajouté que Volocopter pourrait avoir besoin d'améliorer la charge utile de son véhicule, sa portée actuellement limitée à 35 kilomètres et sa vitesse de déplacement qui est de 110 km/h.

Un service de taxis volants à Singapour
Le VoloCity, originellement destiné à être déployé dans le cadre d'un service de taxi volant, trouve d'autres débouchés. Une aubaine pour la start-up allemande puisque la commercialisation de son aéronef, qui s'approche à grand pas, sera primordiale pour son avenir.

Cette annonce intervient quelques jours après que Singapour ait déclaré vouloir accueillir, d'ici trois ans, le premier service commercial de taxis volants Volocopter. La start-up a déjà ouvert les réservations auprès des particuliers pour les premiers vols à bord de son VoloCity. En parallèle, Volocopter diversifie son activité et développe par exemple des drones spécifiquement conçus pour le transport de marchandises BtoB ou la réalisation de l'épandage sur des champs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media