Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une trentaine d'emplois créés et 6 millions d'euros dans le viseur pour l'accélérateur de l'IOT Valley

Lancé en janvier 2016, le Connected Camp, accélérateur de l'IOT Valley, à Labège, dans le Sud-Est de l'agglomération toulousaine, porte ses fruits. Ici, tout va très vite : les premiers contrats sont signés, les levées de fonds engagées et les neufs premières startups accompagnées affichent déjà 49 emplois créés au compteur.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une trentaine d'emplois créés et 6 millions d'euros dans le viseur pour l'accélérateur de l'IOT Valley
Yann Bruner, président de Donecle, l'une des 8 start-up de saison 1 du Connected Camp

La règle du jeu est simple : pendant 9 mois, les startupers sélectionnés en janvier dernier par le Connected Camp (l'accélérateur de l'IOT Valley, à Labège) bénéficient d'un accompagnement d'experts avec un engagement de résultats. "Nous avons 9 mois pour faire passer les projets du simple prototype au prototype industrialisable, avec l'engagement de premiers contrats B to B avant la sortie de la période d'incubation", rappelle Simon Vacher, recruté comme manager du Connected Camp.

 

Installé au cœur de l'IOT Valley, une communauté d'entreprises qui regroupe actuellement 38 sociétés autour de Sigfox, au cœur du parc d'activités de Labège, dans dans le Sud-Est de l'agglomération toulousaine, le Connected Camp, est entièrement dédié à l'internet des objets. "C'est l'un de nos points forts, souligne Simon Vacher. Nos startups sont directement immergées dans un éco-système spécialisé dans l'internet des objets, qui gagne régulièrement en visibilité, à l'échelle nationale et internationale". Une recette qui porte ses fruits.

 

"Ensemble, les 9 premières entreprises accompagnées ont déjà créé 49 emplois, dont 19 depuis leur entrée au Connected Camp", se félicite Simon Vacher. De son côté, l'accélérateur a aussi musclé son équipe, avec la création d'une dizaine d'emplois (business développeur, responsable communication, designer...) autour de son manager.

 

Premiers contrats signés

Côté business, à peine 4 mois après le lancement de l'accélérateur, les premiers contrats ont été signés pour certaines des start-up accueillies. Pour cela, le Connected Camp s'est entouré de plusieurs partenaires de poids : Sigfox, bien sûr, mais aussi le groupe mutualiste AG2R La Mondiale, EBV Elektronik, Intel, la SNCF, Microsoft, l'hébergeur OVH ou encore la communauté d'agglomération du Sicoval, aménageur du site où est implanté l'IOT Valley. Ainsi, la jeune entreprise Pack Editions, qui s'intéresse à la relation client via la technologie beacon a pu signer un premier accord avec la SNCF pour le développement de premières applications en site pilote.

 

D'autre part, quatre premières levées de fonds sont engagées. Flipr et son capteur intelligent qui permet de surveiller la qualité de l'eau de piscine à partir de son smartphone a lancé une opération de crowdfunding sur la plateforme Wiseed pour 500 000 euros. Skylights (accès au cinéma à bord des avions grâce à ses lunettes immersives), Eyelights (une solution de visualisation de géolocalisation embarqué sur casque pour les motards) et Donecle (essaim de drones pour de l'inspection automatisée d'avions au sol) sont en plein bouclage de leurs opérations. "Avant la fin de la saison 1, ces quatre startups auront bouclé leur tour de table pour un montant total de 6 millions d'euros", assure Simon Vacher. De son côté, Capturs, qui propose une balise GPS pour les fans de trail, running et randonnées lointaines dotée d'une autonomie d'un mois et basée sur le réseau Sigfox, vient de terminer avec succès (126%) sa campagne de pré-vente sur Kickstarter.

 

nouveaux locaux

Et pour doubler la mise et accueillir encore plus de startupers, le Connected Camp s'apprête à déménager. Avant la fin du mois d'août, il devrait prendre ses nouveaux quartiers dans la nouvelle extension que vient de s'offrir l'IOT Valley. Un peu à l'étroit dans ses 5 000 mètres carrés initiaux, la communauté d'entreprises dispose depuis peu d'un second site, avec 3 000 mètres carrés supplémentaires. De quoi permettre au Connected Camp de passer de 300 à 600 mètres carrés, pour préparer l'arrivée d'une seconde promotion de 18 startups, attendue pour le dernier trimestre 2016.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media