Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Une voie test d'Hyperloop construite dès 2016

Vu ailleurs Oerlikon Leybold Vacuum et Aecom, respectivement spécialistes des équipements de vide et de la conception d'infrastructures, ont annoncé leur participation à la construction de la première ligne de transport d'Hyperloop Transportation Technologies, à Quay Valley.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une voie test d'Hyperloop construite dès 2016
Une vue d'artiste d'un tube Hyperloop passant à côté du Golden Gate Bridge, à San Francisco. © Hyperloop Transportation Technologies

Hyperloop Transportation Technologies a annoncé le 20 août, dans Wired, un partenariat avec les firmes Oerlikon Leybold Vacuum et Aecom pour le développement de sa première ligne de transport sous vide, à Quay Valley (Californie). La start-up, créée suite à la publication par Elon Musk d'un livre blanc sur la faisabilité d'un système de transport à vitesse supersonique en août 2013, prévoit de commencer la construction de cette première voie de 8 km en 2016.

 

développement communautaire

Les plans d'Hyperloop Transportation Technologies sont très ambitieux, comme nous l'avait expliqué son CEO, Dirk Ahlborn, lors d'un entretien en juin dernier. Son modèle économique, basé sur la participation de la communauté (bénévolement ou contre des parts dans l'entreprise pour les plus gros contributeurs), est aussi hors du commun. C'est sous ce même modèle que participeront Oerlikon Leybold Vacuum, l'un des leaders mondiaux des systèmes sous vide, et Aecom, un bureau d'études en ingénierie de premier plan.

 

Oerlikon et Aecom aux côtés de Boeing et la Nasa

Ils rejoignent des contributeurs en poste au sein de grandes entreprises et organisations, comme Boeing ou la Nasa, à la différence qu'Oerlikon et Aecom vont contribuer en leur nom propre. Toutes deux ont affirmé leur confiance en Hyperloop, évoquant le réalisme des projets de Dirk Alhborn et la relative simplicité des technologies nécessaires à leur réalisation. Si rien n'est encore fait — la viabilité économique et sécuritaire du système restant à démontrer — ces deux nouveaux contributeurs représentent un pas sérieux vers la concrétisation pour Hyperloop.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

vercin7
26/08/2015 14h36 - vercin7

j'ai hate de voir le résultat

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale