Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Unibail-Rodamco-Westfield adopte Troov pour retrouver les objets égarés dans ses centres commerciaux

Levée de fonds Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield achève de déployer la solution numérique Troov dans ses 16 centres commerciaux en France. Ce service destiné à retrouver les objets perdus a été imaginé par une start-up de Neuilly-sur-Seine.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Unibail-Rodamco-Westfield adopte Troov pour retrouver les objets égarés dans ses centres commerciaux
Unibail-Rodamco-Westfield adopte Troov pour retrouver les objets égarés dans ses centres commerciaux © Benoit Lombard

Unibail-Rodamco-Westfield, opérateur global de centres de shopping, vient d’achever le déploiement de la plate-forme Troov dans ses 16 centres commerciaux français. L’outil permet de retrouver les objets perdus. "Comme avec toutes les start-up désireuses de travailler avec nous, nous avons testé cette solution pendant quatre mois en début d’année dans dans nos centres Westfield Les 4 Temps et CNIT", explique Jean Collet, directeur d’URW Link, la plate-forme open innovation et relation start-up du groupe.

 

Egaré mais pas perdu

Troov a donc trouvé sa place dans les centres commerciaux du groupe pour aider les clients à retrouver leur portefeuille ou le doudou du petit dernier. Pendant la phase de test, une soixantaine d’objets ont ainsi pu être rendus à leur propriétaire. "Nos clients ont adopté ce service et nous avons un excellent retour satisfaction", poursuit le directeur. Depuis le mois de janvier 2020, les 16 centres commerciaux du groupe sont équipés et les personnels d’accueil mais aussi de sécurité et de nettoyage ont été formés. Ce sont désormais près de 400 objets qui ont retrouvé leur propriétaire grâce à Troov.

 

"A la façon d’un match ou d’un dating sur un site de rencontre, la plate-forme calcule la correspondance entre l’objet perdu et l’objet trouvé pour mettre en relation les deux utilisateurs" détaille Aurélie Toubol, cofondatrice de de la start-up Troov. Quelques questions donnent les détails de l’objet trouvé tandis qu’une question subsidiaire garantit qu’il revienne à son véritable propriétaire.

 

"Avant, quand on perdait un objet, on pensait ne plus jamais le revoir ou on repassait sur tout le chemin parcouru à sa recherche. Avec la plate-forme, on vit autrement la perte de l’objet et on constate de nombreuses restitutions." Pour la cofondatrice, la plate-forme, qui ne nécessite aucun téléchargement, contribue aussi à réduire le gaspillage. "C’est un achat en moins puisque l’objet est retrouvé plutôt que jeté et il n’est pas nécessaire d’en racheter un."

 

Une accélération des déploiements

Depuis sa création en janvier 2018, Troov a séduit les aéroports de Nice et Marseille, les villes de Beauvais (Oise) ou Puteaux (Haut-de-Seine) ainsi que les cinémas UGC ou les Galeries Lafayette. La start-up, qui compte moins de 10 salariés, vient d’ailleurs de finaliser une levée de fond à hauteur de 500 000 euros.

 

Pour Unibail-Rodamco-Westfield, convaincue par Troov, cette solution numérique renforce la satisfaction client. "Troov répond à un besoin en souffrance de nos visiteurs car on perd beaucoup d’objets dans les centres commerciaux. Le client, satisfait du service, assure ensuite la promotion du centre." Parmi les autres start-up à avoir signé un partenariat pérenne avec l’entreprise, on trouve Too good to go, Sous les fraises ou encore Work Well.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media