Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

United Robotics s'empare de la division française de SoftBank à l'origine du robot Pepper

L'entreprise allemande United Robotics Group (URG) s'empare de SoftBank Robotics Europe, la division de robotique française qui est à l'origine du robot Pepper. Le conglomérat japonais cherchait à se séparer de cette division, acquise en 2015. Les mauvaises ventes de Pepper, un robot humanoïde conçu pour le service mais dont les fonctionnalités sont limitées, semblent être à l'origine de ce désintérêt de SoftBank pour sa filiale française.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

United Robotics s'empare de la division française de SoftBank à l'origine du robot Pepper
United Robotics s'empare de la division française de SoftBank à l'origine du robot Pepper © SoftBank

United Robotics Group (URG) s'empare SoftBank Robotics Europe (SBRE), la division de robotique française qui est à l'origine du robot Pepper. L'Allemand a précisé le 11 avril 2022 que SoftBank Robotics prend une participation minoritaire dans son entreprise et que les deux entités vont continuer de collaborer dans la commercialisation mondiale de divers robots.

Les détails financiers de l'accord ne sont pas précisés. La transaction est soumise à l'autorisation des autorités réglementaire et devrait être finalisée au deuxième trimestre 2022. SoftBank Robotics Europe va reprendre son ancien nom d'Albebaran et Xavier Lacherade, actuel general manager, va rester à la tête de l'entité.

Les difficultés du robot Pepper
Avec cette acquisition URG assure devenir l'un des leaders européens dans la robotique de service. A noter que United Robotics Group, qui est soutenu par le fabricant de robots industriels allemand Hahn, est devenu le principal distributeur européen des robots Pepper et Nao en octobre dernier. Elle aurait déjà embauché des personnes issues des directions ventes et SoftBank. En plus de vendre Pepper et Nao, un petit robot humanoïde, URG commercialise également des robots comme Sawyer, un robot industriel qui peut fonctionner aux côtés des humains.

SoftBank Robotics Europe a son siège social en France. Pepper, qui est devenu le visage de SoftBank, a été imaginé par la start-up française Aldebaran. Cette dernière a séduit le conglomérat japonais qui est entré à son capital en 2012 avant de la racheter en 2015. SoftBank souhaitait inonder le marché avec le robot humanoïde qui est commercialisé depuis 2014. Mais, les ventes de Pepper ne furent pas au rendez-vous. Ses fonctionnalités limitées (il peut relayer des messages et se déplacer lentement, mais les interactions se font via une simple tablette) et son manque de fiabilité sont mis en cause. Présenté comme un "robot d'accueil", il est facilement remplaçable par une banale borne avec écran tactile.

Face à ces difficultés, la production du robot Pepper a été arrêtée l'année dernière. Le conglomérat s'est lancé dans un plan de réduction des effectifs de sa filiale française en juin dernier portant sur 40% des 330 postes à Paris. Toutefois, les ingénieurs français de SoftBank semblent avoir continués de travailler sur un robot de service appelé Plato dont la commande a été reportés par les responsables japonais. Ce nouveau robot verra-t-il le jour ?

URG renforce ses effectifs
"Il s'agit d'une étape importante pour nous sur la voie de l'internationalisation de notre entreprise, explique Thomas Hähn, fondateur et CEO de United Robotics Group, dans un communiqué. Le futur Aldebaran, avec sa solide réputation sur le marché, nous aidera à développer davantage notre grand potentiel en combinant la robotique d'interaction avec nos connaissances en robotique industrielle collaborative."

Avec cette acquisition, l'Allemand explique muscler ses effectifs en accueillant les 180 roboticiens de SBRE, leur savoir-faire et leur expérience étendue. URGC entend accélérer sa R&D et poursuivre ses innovations.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.