Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Unity annonce sa fusion avec la plateforme publicitaire ironSource

Unity va fusionner avec l'entreprise israélienne ironSource pour renforcer son offre d'outils publicitaires à destination des développeurs de jeux et autres créateurs de contenu en 3D temps réel. La valeur de l'opération est estimée à 4,4 milliards de dollars. La nouvelle a reçu un accueil mitigé de la part des développeurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Unity annonce sa fusion avec la plateforme publicitaire ironSource
Unity annonce sa fusion avec la plateforme publicitaire ironSource

Unity, éditeur du moteur 3D du même nom, va fusionner avec ironSource, une entreprise israélienne à l'origine d'une suite d'outils de monétisation et marketing à destination des développeurs d'applications mobiles. L'annonce a été faite le 13 juillet 2022. Selon les conditions de l'accord, ironSource deviendra une filiale d'Unity.

L'opération sera effectuée entièrement en actions. Chaque action d'ironSource sera échangée contre 0,1089 action d'Unity, valorisant l'opération à environ 4,4 milliards de dollars, soit une valeur 74% supérieure à son cours de bourse moyen au cours des 30 derniers jours. Une fois l'accord bouclé, les actionnaire d'Unity posséderont 73,5% de la nouvelle entreprise, tandis que ceux d'ironSource en détiendront 26,5%.
 

Plus de canaux pour générer des revenus

Tomer Bar-Zeev, CEO d'ironSource, rejoindra le conseil d'administration d'Unity avec deux directeurs de son entreprise. La nouvelle entreprise prévoit des bénéfices avant intérêts et impôts (adjusted EBITDA) d'un milliard de dollars d'ici fin 2024. Silver Lake et Sequoia Capital, les deux plus grands actionnaires d'Unity, se sont engagés à investir à eux deux 1 milliard de dollars en obligations convertibles pour témoigner de leur foi dans cette fusion.

L'objectif mis en avant par Unity avec ce rachat est de créer une offre répondant aux besoins de création de contenu en 3D temps réel de bout en bout, allant du prototypage jusqu'à la monétisation et la mise à jour continue de jeux en ligne reposant sur des évènements multijoueurs fréquents. En résumé, il s'agirait d'intégrer plus étroitement la création elle-même et la "croissance économique" dans le même environnement de développement.

Principalement un Moteur de jeu ou une régie publicitaire ?

Si l'opération devrait effectivement augmenter la profitabilité de l'entreprise dans les années qui viennent, elle confirme aussi l'inquiétude grandissante d'un certain nombre de développeurs, pour qui Unity investit trop de ressources dans ses capacités publicitaires aux dépends de son moteur de jeu. L'entreprise a récemment licencié plusieurs centaines de salariés, dont l'équipe en charge de Gigaya, un projet de développement de jeu en interne pensé pour identifier les forces et faiblesses de ses outils.

Unity a annulé le projet alors qu'il rentrait dans le dur du développement, soit la phase la plus longue et complexe. Il n'a pas voulu non plus le rendre public, arguant que l'optimiser serait trop ardu pour en valoir la chandelle... Chose que critiquent fréquemment ses utilisateurs. Avec la montée en puissance de l'Unreal Engine d'Epic Games ses dernières années et la popularité émergente du moteur open source Godot, les choix que fait Unity aujourd'hui seront déterminants pour son futur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.