Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

UnPocket, la pochette qui vous soustrait aux grandes oreilles de la NSA

La marque de vêtements anglaise The Affair fabrique une pochette qui coupe les smartphones des ondes électriques extérieures (analogiques, wifi, GPS et d'Identification Radio Fréquence). Impossible de traquer le propriétaire de l'appareil tant que son téléphone est à l'intérieur de la UnPocket. Voilà la NSA sourde.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

UnPocket, la pochette qui vous soustrait aux grandes oreilles de la NSA
UnPocket, la pochette qui vous soustrait aux grandes oreilles de la NSA © The Affair

Comme Edward Snowden, l'informaticien qui a révélé l'existence du programme d'espionnage américain PRISM, vous avez peur d'être épié par l'agence nationale de sécurité des Etats-Unis (NSA) ? Plus besoin de planquer votre smartphone dans un congélateur ou de l'enfermer dans un thermos. La société anglaise The Affair, fondée en 2007, a créé une pochette en toile anti-surveillance, constituée en partie de tissu métallisé.

Il suffit de placer un téléphone à l'intérieur de la UnPocket pour le couper du réseau. Cette poche est la pièce phare d'une collection plus large de la marque de vêtements masculins The Affair, inspirée du livre 1984 de George Orwell. Ce roman dystopique plonge ses lecteurs dans un univers futuriste, où le dirigeant politique Big Brother contrôle les moindres faits et gestes des personnages.

Mettre Big Brother au tapis

La UnPocket fonctionne comme une cage de faraday, une enceinte métallique close capable d'isoler son contenant des ondes électriques extérieures. Elle bloque les signaux analogiques, wifi, GPS et d'Identification Radio Fréquence. Comme le montre la photo ci-dessous, la pochette peut se glisser partout, dans une poche de pantalon, dans un sac...

 

The Affair a lancé en septembre 2014 une campagne de financement participatif sur le site américain Kickstarter pour financer la production de cette collection. Le projet a d'ores et déjà atteint son objectif de levée de fonds de 25 000 dollars.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale