Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Varjo dévoile Workspace, un environnement de travail en réalité augmentée pour son casque XR-1

Vidéo La start-up finlandaise Varjo a créé un environnement de bureau virtuel pour son casque de réalité mixte, le Varjo XR-1. Ce dernier est capable de passer de la réalité virtuelle à la réalité augmentée sans friction grâce à ses capteurs frontaux. Varjo y voit les prémices du workflow du futur pour les designers industriels.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Varjo dévoile Workspace, un environnement de travail en réalité augmentée pour son casque XR-1
Varjo dévoile Workspace, un environnement de travail en réalité augmentée pour son casque XR-1 © Varjo

La start-up finlandaise Varjo a dévoilé le 16 décembre 2019 une nouvelle interface utilisateur pour la réalité augmentée, baptisée Varjo Workspace. Elle est faite pour fonctionner avec le Varjo XR-1, un casque de réalité virtuelle capable de faire de la réalité augmentée grâce à un module dédié. Varjo Workspace permet aux utilisateurs d'utiliser n'importe quelle application Windows sous forme de fenêtres 2D, mais aussi d'afficher des objets 3D via Unity Editor.

 

Passer sans friction de la réalité virtuelle à la réalité augmentée

L'entreprise indique que son objectif est de permettre un passage fluide de la réalité virtuelle à la réalité augmentée, et de mélanger de façon naturelle la 2D, la 3D et les éléments réels. L'une des raisons pour est de permettre aux utilisateurs de travailler plus longtemps sans avoir à ôter le casque pour le remettre ensuite. En théorie, un designer industriel pourrait travailler sur un logiciel classique de CAO et visualiser son projet à loisir de façon immersive, juste en regardant à côté de ses moniteurs virtuels.

 

Workspace est intégré par défaut dans la suite logicielle qui accompagne le Varjo XR-1. Pour rappel, le module est composé de deux caméras d'une résolution de 12 mégapixels, fréquence de 90 Hz et avec un angle de vue de 82° x 82°. Un capteur infrarouge et deux caméras grand-angle fournissent les informations de profondeur de champ. Les caméras capturent le monde réel en 3D, puis l'affichent sur les écrans du casque Varjo VR-1, une méthode communément appelée "pass-through" car l'image "passe au travers" du système.

 

 

Un aperçu du futur

Cette approche à plusieurs avantages par rapport aux appareils "see-through" comme HoloLens ou Magic Leap One, pour lesquels l'image est projetée sur un matériau transparent. Elle permet notamment une gestion parfaite de l'occlusion et de la luminosité des objets virtuels, mais aussi un champ de vision beaucoup plus large (90° contre 50° de diagonale). Le Varjo-VR1 (et sa déclinaison XR-1) bénéficient par ailleurs d'une très haute résolution d'affichage grâce à un système de double écran. L'Usine Digitale avait pu longuement le prendre en main lors du salon MWC 2019, et nous avions été impressionnés. Il faut spécifier cependant qu'il nécessite une station de travail haute performance pour fonctionner.

 

Varjo s'adresse exclusivement aux grandes entreprises et vise principalement les secteurs industriels : aéronautique, automobile, énergie... La start-up innove aussi vite qu'elle le peut pour se démarquer sur un marché qui évolue très rapidement et justifier le prix de ses produits (ses casques sont vendus entre 6000 et 8000 euros hors taxe). Mi-octobre, elle annonçait les VR-2 et VR-2 Pro, à peine six mois après la mise sur le marché du VR-1.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media