Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Varjo lance Aero, un casque VR premium à destination des fans de simulation

Varjo, spécialiste finlandais des casques de réalité virtuelle pour l'entreprise, élargit son offre au marché du jeu vidéo. Mais sur un segment très spécifique : celui de la simulation. Son nouveau casque, le Varjo Aero, se destine aux aficionados de simulation automobile (Assetto Corsa, Project CARS...) ou aérienne (Microsoft Flight Simulator, DCS World...). Attention néanmoins, il faudra y mettre le prix.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Varjo lance Aero, un casque VR premium à destination des fans de simulation
Varjo lance Aero, un casque VR premium à destination des fans de simulation © Varjo

La start-up finlandaise Varjo, qui fabrique des casques de réalité virtuelle haut de gamme pour les professionnels, annonce ce 21 octobre le Varjo Aero. Il s'agit de son premier produit à ne pas cibler uniquement les entreprises, mais aussi les passionnés de simulation (aviation, course automobile) qui disposent d'un budget conséquent.

Le Varjo Aero est vendu 1990 euros hors taxe et ne requiert pas d'abonnement annuel, contrairement aux autres produits de la start-up. La puissance de calcul qu'il nécessite est également moins importante : un Intel Core i5-4590 avec une GeForce RTX 2060 ou RTX 3050 peut suffire. A noter que le casque n'est pas compatible avec les GPU conçus par AMD car il s'appuie sur les briques logicielles Nvidia VRWorks, et ne fonctionne qu'avec Windows.
 


Comparaison entre le Varjo Aero et un HP Reverb


Pas de microdisplay sur la zone de vision centrale
Le casque est doté de deux écrans LCD qui fournissent une résolution de 2880 x 2720 pixels par œil avec une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz. Il s'agit des mêmes spécifications que pour le Varjo VR-3. La différence est que le Varjo Aero ne dispose pas de la deuxième paire d'écrans qui font la particularité de ses ainés. La zone centrale n'a donc pas de "super résolution", ce qui explique ce prix réduit. La calibration de la luminosité est à 150 nits, et les couleurs couvrent 99% du spectre sRGB et 95% du DCI-P3.

Le champ de vision reste de 115° et est produit par des lentilles asphériques qui assurent une netteté maximale au centre, avec une fidélité visuelle maximale estimée à 35 pixels par degrés. Le casque gère un écart interpupillaire allant de 57 à 73 mm, et son réglage se fait automatiquement grâce au système de suivi des yeux intégré au casque. Ce dernier, qui dispose d'une fréquence de rafraîchissement de 200 Hz et d'une précision "inférieure à un degré", permet aussi de faire du rendu fovéal dans les applications compatibles. Un port jack 3,5 mm permet de connecter des écouteurs avec micro.
 


Le Varjo Aero pèse 717 grammes : 487 g pour le casque et 230 g pour le système d'attache sur la tête, qui intègre un contre-poids afin d'éviter que le casque n'appuie sur le visage. C'est le plus léger créé par Varjo jusqu'à présent. Nous n'avons pas encore pu tester l'Aero, mais les précédents produits de Varjo étaient agréables à utiliser malgré leur poids grâce à leur conception intelligente. Un système de refroidissement actif (avec ventilateur) garantit par ailleurs que le casque reste frais, et les coussinets en contact avec le visage sont en polyuréthane et peuvent être facilement lavés.

Au niveau des dimensions, l'appareil fait 30 cm de long, 20 cm de large et 17 cm de haut. Il se connecte à l'ordinateur par un câble de 5 mètres qui se divise en deux connecteurs : USB-A 3.0 et DisplayPort.

Contrôleurs et balises de tracking ne sont pas inclus
Le système de tracking utilisé est SteamVR (1.0 ou 2.0), ce qui implique de posséder des balises car elles ne sont pas incluses. Même chose pour les contrôleurs : le casque étant principalement destiné à la simulation, ils ne sont pas fournis. Pour cet usage, on leur préférera en effet un combo volant et pédalier ou une configuration HOTAS. Leur absence est néanmoins importante à noter, en particulier pour les cas d'usage en entreprise, comme la formation ou la visualisation immersive appliquée à la conception industrielle.

Le Varjo Aero est compatible avec la solution collaborative Varjo Reality Cloud. Il n'est cependant pas doté de caméras permettant de capturer l'environnement ou de faire de la réalité augmentée par passthrough. Il est dispose à la précommande dès à présent sur le site web de la start-up. Les premières livraisons auront lieu "d'ici fin 2021".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.