Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Varjo lance ses casques VR-3 et XR-3, dotés d'une résolution hors norme, à destination des professionnels

Les progrès technologiques se poursuivent en matière de casques AR/VR. Après la sortie spectaculaire de l'Oculus Quest 2, c'est au tour de la start-up finlandaise Varjo, qui se spécialise dans les produits haut de gamme pour les professionnels, de dévoiler ce sur quoi elle travaille depuis un an. Il s'agit de deux modèles à la résolution et au champ de vision réhaussés, dont l'un dispose de capacités avancées de réalité augmentée.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Varjo lance ses casques VR-3 et XR-3, dotés d'une résolution hors norme, à destination des professionnels
Varjo lance ses casques VR-3 et XR-3, dotés d'une résolution hors norme, à destination des professionnels © Varjo

La start-up finlandaise Varjo lance sa nouvelle génération de casques de réalité virtuelle ce 1er décembre. Deux versions sont proposées : le VR-3 et le XR-3. Le second modèle intègre deux modules permettant de faire de la réalité augmentée en passthrough. Avec ces nouveaux produits, Varjo fait un bond technologique plus important qu'entre le VR-1 et le VR-2, dont la principale innovation était l'ajout d'une fonctionnalité de suivi des mains.

Résolution et champ de vision revus à la hausse
Ces nouveaux modèles disposent notamment de nouveaux écrans qui réhaussent considérablement leur résolution d'affichage, mais aussi leur champ de vision. Pour rappel, le VR-1 disposait d'une résolution de 1440 x 1600 pixels par œil (14 pixels par degré) pour un champ de vision de 87°, tandis que la zone centrale de 16° x 26° proposait une résolution de 1920 x 1080 pixels (62 ppd).

Le VR-3 et le XR-3 de leur côté ont une résolution de 2880 x 2720 pixels par œil pour la zone périphérique, qui s'étend sur 115° de diagonale, ce qui correspond à une densité de pixels de 30 ppd. La zone centrale a été étendue à 27° x 27° et dispose d'une résolution de 1920 x 1920 pixels par œil (71 ppd). Les écrans périphériques sont des LCD, tandis que les écrans centraux restent des Micro OLED. La précision colorimétrique est de 99% sRGB et 93% DCI-P3, et le taux de rafraîchissement est de 90 Hz pour les deux types d'écrans. Pour le VR-1, les microdisplays n'étaient rafraîchis qu'à 60 Hz.
 


LIDAR et caméras stéréoscopiques pour le XR-3
Pour les applications de réalité augmentée, le XR-3 utilise deux modules qui combinent chacun LiDAR et caméra 12 mégapixels pour le passthrough, avec une fusion de ces données à partir de 40 cm et jusqu'à 5 mètres de distance pour cartographier l'environnement en 3D avec une très haute précision (et donc permettre des expériences très immersives). Le tout avec une fréquence de rafraîchissement de 90 Hz, calquée sur celle des écrans. Le suivi des mains est géré par un capteur Ultraleap Gemini (5e génération).
 


Le suivi des yeux est toujours le fruit du travail interne de Varjo, avec une fréquence de 200 Hz et la gestion automatique du calibrage de l'IPD (entre 59 et 71 mm). Le casque est compatible avec SteamVR 2.0 pour le tracking, mais le XR-3 dispose aussi d'une capacité de tracking inside out grâce à ses modules caméras. Plus besoin de balises dans ce cas.
 


Un nouveau système d'attache à trois points vient compléter le tout pour mettre et retirer le casque en toute simplicité. Il participe aussi à la diminution du poids de l'appareil, qui n'est plus que de 594 grammes (sans les câbles). A noter par ailleurs que les surfaces en contact avec le visage sont détachables et lavables.
 


Les Varjo VR-3 et XR-3 s'adressent comme leurs prédécesseurs aux grandes entreprises et nécessitent une connexion par câble à une station de travail pour fonctionner. Deux câbles sont livrés avec, et leur utilisation requiert deux ports DisplayPort et deux ports USB-A 3.0. Les casques disposent également d'un port 3.5 mm pour casque (compatible micro).

Le Varjo VR-3 est commercialisé pour 3195 euros avec un abonnement démarrant à 759 euros par an, tandis que le Varjo XR-3 est disponible pour 5495 euros avec un abonnement à partir de 1495 euros par an.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media