Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Véhicule autonome : Ford montre patte blanche à l'autorité américaine des transports

Vu ailleurs Le constructeur, qui a annoncé la création de sa propre division Véhicules autonomes en juillet, vient de délivrer au Département des Transports américain un rapport sur les mesures de sécurité encadrant ses tests de voiture autonome.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Véhicule autonome : Ford montre patte blanche à l'autorité américaine des transports
Un véhicule autonome de Ford, en test à Miami. © Ford/DR

Une étude publiée fin mai par le centre de recherche américain Pew Research Center révélait que même si les véhicules autonomes étaient déjà disponibles, les trois-quart des personnes interrogées leur préféreraient les voitures avec conducteurs. La moitié affirmait même qu’elle ne voudrait jamais d’un tel engin. Pour rassurer le public, Ford vient de délivrer ce jeudi un document de 44 pages au département américain des transports comme gage de sérieux, rapporte The Verge.

 

Ford fait les yeux doux aux régulateurs américains

Ce livret, intitulé "Une histoire de confiance", met en avant les technologies et procédures employées par le constructeur pour mener les tests de ses flottes autonomes de façon sécurisée. Dans ce document, Ford affirme qu’il ne souhaite pas être la première compagnie à pouvoir proposer des voitures autonomes au public mais la plus digne de confiance.

 

Il faut dire que depuis l’accident mortel impliquant un véhicule Uber survenu en mars dernier, les constructeurs de voitures autonomes ont modifié leurs stratégies. Faire la course en tête pour être le premier à sortir son produit s’avère désormais malvenu. En publiant ce rapport, le constructeur fait d'une pierre deux coups : il informe de ses avancées et se montre assez confiant pour dévoiler les dessous de ses technologies au public.

 

Des boîtes noires dans les véhicules autonomes

Avant Ford, Waymo et General Motors avaient également fait parvenir au gouvernement américain un rapport sur la sécurité de leurs futurs véhicules autonomes. Sans trop se mouiller cependant : la plupart des rapports sont des outils marketing qui ne fournissent pas de statistiques (taille des flottes, nombre de kilomètres parcourus…) qui pourraient trop les engager. De son côté, Ford explique tout de même comment il entraîne ses véhicules. Et révèle aussi l’intégration de “boîtes noires” - comme celles qu’on trouve dans les avions - afin d’enregistrer les données en cas d’accident.

 

La démarche permettra-t-elle à Ford de gratter quelques places ? General Motors et Waymo semblent être en tête, mais le constructeur pourrait profiter des retards de Tesla et Uber, tous deux impactés par des accidents mortels impliquant leurs véhicules autonomes. Ford a notamment annoncé la création de sa propre division véhicules autonomes en juillet. Il compte investir 4 milliards de dollars dans ce secteur d’ici 2023. Deux ans plus tôt, il avait également déclaré qu'une première voiture autonome sans volant ni pédale sortirait en 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale