Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

[Véhicule autonome] La nouvelle CEO de Zoox arrive de chez Intel

Aicha Evans, ancienne vice-présidente senior et responsable de la stratégie chez Intel, vient d'être nommée CEO de Zoox. La start-up américaine veut tout faire. De la fabrication d'un nouveau véhicule électrique au développement d'une plate-forme pour les véhicules autonomes jusqu'à la conception d'une application de taxi à la demande.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

[Véhicule autonome] La nouvelle CEO de Zoox arrive de chez Intel
Zoox veut à la fois développer son propre système pour véhicules autonomes et fabriquer elle-même un nouveau véhicule électrique. © Twitter @zoox

La start-up Zoox qui cherche à développer un véhicule autonome a annoncé lundi 14 janvier 1019 le nom de sa nouvelle CEO. Aicha Evans, ancienne vice-président senior et responsable de la stratégie chez Intel. Elle prendra officiellement ses nouvelles fonctions chez Zoox le 26 février, précise la start-up dans un communiqué.

 

Cette nomination fait suite au départ du CEO et co-fondateur de Zoox Tim Kentley-Klay. Son renvoi, annoncé en août 2018, a surpris les observateurs, comme le rappel TechCrunch. Le comité directeur et le CTO et co-fondateur Jesse Levinson ont à l'époque expliqué qu'il était nécessaire de trouver quelqu'un ayant des compétences exécutive et opérationnelle pour que la start-up franchisse la prochaine étape et poursuivre son développement.

 

Aicha Evans a passé 12 ans chez Intel

Aicha Evans vient de passer douze ans chez Intel où elle a notamment supervisé la transformation d'Intel d'une société focalisée sur les ordinateurs à une entreprise "data centric", détaille Zoox. Avant ces responsabilités, Aicha Evans était directrice générale de la section Communication and Devices du groupe. Elle a dirigé une équipe de 7 000 personnes.

 

 

La start-up fondée en 2014 était valorisé à 3,2 milliards de dollars après une levée de fonds de 500 millions de dollars annoncée en juillet 2018. La jeune pousse veut à la fois développer son propre système pour véhicules autonomes et fabriquer elle-même un nouveau véhicule électrique afin de mettre en circulation sur les routes son propre service de robot-taxi en 2020 avec sa propre plate-forme de taxi à la demande.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale