Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Véhicule autonome : le lyonnais Navya lance son introduction en Bourse

mis à jour le 12 juillet 2018 à 10H05
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Navya donne un coup d'accélérateur. Le lyonnais spécialisé dans la fabrication de navettes sans conducteur lance son introduction en Bourse jeudi 12 juillet 2018 et espère réaliser une augmentation de capitale de 50 millions d'euros. D'ici la fin de l'année, elle espère compter un parc de 300 véhicules autonomes déployés dans le monde entier.

Véhicule autonome : le lyonnais Navya lance son introduction en Bourse
En novembre dernier, Navya a dévoilé un robot-taxi baptisé l'Autonom Cab. © Navya

Après l'avoir annoncée début juin 2018, Navya lance son introduction en bourse sur le marché réglementé d’Euronext Paris (Compartiment B) jeudi 12 juillet 2018. La start-up lyonnaise spécialisée dans la fabrication de navettes électriques 100% autonomes espère réaliser une augmentation de capitale de 50 millions d'euros lors de cette introduction en bourse.

 

La fourchette indicative de prix a été fixée entre 9 et 12 euros par action et la période de souscription est ouverte du 12 au 18 juillet 2018 inclus pour l'offre à prix ouvert. Le premier jour de cotation de Navya sur le marché réglementé d’Euronext Paris sous la forme de promesses d'actions devrait être le 20 juillet 2018.

 

Le défi de l'international

La dernière augmentation de capital de Navya remonte à octobre 2016. Le spécialiste des véhicules sans conducteur avait alors bouclé une levée de fonds de 30 millions d'euros, notamment auprès de l'équipementier français Valeo et de l'opérateur de transports publics Keolis (détenu à 70% par la SNCF). Selon Techcrunch, elle était alors valorisée 220 millions d'euros.

 

Avec cette introduction en Bourse, Navya espère accélérer sa croissance à l'international. "Les fonds que nous souhaitons lever nous permettront de conserver notre leadership technologique, de développer notre organisation et d’investir dans des marchés connexes stratégiques. Nous préparerons ainsi une adoption plus large de nos solutions tout en poursuivant notre expansion internationale pour devenir un leader mondial du véhicule autonome", annonce Christophe Sapet, président du directoire de Navya, dans un communiqué de presse.

 

300 véhicules autonomes d'ici la fin de l'année

L'entreprise a lancé en 2015 le Navya Arma, son premier minibus autonome et électrique. Depuis rebaptisé Autonom Shuttle, l'engin a connu un certain succès puisqu'en novembre dernier on en comptait 50 modèles déployés à travers le monde. Les navettes sont mises en circulation sur des routes publiques et des voies privées, notamment à l'occasion de grands événements, ou sur des sites industriels comme la centrale nucléaire de Civeaux, dans la Vienne.

 

En novembre dernier, Navya a dévoilé son nouveau modèle de navette autonome : l'Autonom Cab. Conçu pour la ville et les déplacements à la demande, ce robot-taxi électrique peut accueillir six passagers et présente une autonomie de 10 heures. Sur une application mobile ou sur un tableau de bord situé dans la voiture, l'utilisateur peut choisir une destination : une visite interactive de la ville ou des lieux d’intérêt situés à proximité. La livraison des premiers modèles est prévue au troisième trimestre 2018 et d'ici la fin de l'année le constructeur espère atteindre un parc de plus de 300 véhicules.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale