Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Véhicule autonome : Momenta lève (encore) 500 millions de dollars

Levée de fonds Vu ailleurs L'équipementier chinois continue de nouer des partenariats capitalistiques avec des constructeurs automobiles, qu'il fournit en systèmes avancés d'aide à la conduite, tout en travaillant sur son propre véhicule autonome.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Véhicule autonome : Momenta lève (encore) 500 millions de dollars
Véhicule autonome : Momenta lève (encore) 500 millions de dollars © Momenta

Le concepteur chinois de systèmes avancés d'aide à la conduite Momenta n'en finit plus de se capitaliser. Après une levée de 500 millions de dollars en mars auprès de Toyota, SAIC Motors, Daimler et Bosch, puis l'annonce d'un investissement de 300 millions de dollars de General Motors en septembre, la société, qui développe également ses propres véhicules autonomes, annonce un nouveau tour de table de 500 millions de dollars. Entrent notamment au capital Merceds-Benz, IDG Capital et Tencent.

Fondé en 2016 par une équipe d'ingénieurs venant de Microsoft Research, Momenta travaille comme fournisseur de systèmes d'aide à la conduite pour des constructeurs (notamment la gamme chinoise de General Motors, et la berline électrique Zhiji L7 de SAIC et Alibaba) et des équipementiers, tout en investissant dans la R&D pour mettre au point ses propres véhicules totalement autonomes. Ceux-ci sont testés en Chine, et l'entreprise espère faire rouler un modèle sans assistance humaine en 2022.

Elle a récemment ouvert un premier centre de recherche à l'étranger, à Stuttgart, la patrie de Bosch, Daimler et Porsche.

Ces nouveaux équipementiers issus des technologies d'aide à la conduite lèvent des sommes mirobolantes en Chine. Pony.ai, qui prévoit de lancer une flotte de robots taxi en Californie en 2022, s'est arrogé plus de 660 millions de dollars en 2020. WeRide, qui développe un véhicule de livraison, soutient la comparaison avec 640 millions de dollars levés sur les 12 derniers mois. Les équipementiers chinois, de manière générale, ont profité de la recomposition du secteur pour grimper dans le classement mondial des équipementiers.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.